JOLY André

Par Jean-Pierre Combe, Jacques Girault

Né le 5 octobre 1916 à Meymac (Corrèze), mort le 12 mars 2005 à Limoges (Haute-Vienne) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI, militant communiste en Corrèze.

Fils d’un charretier communiste, André (parfois appelé René) Joly entra à l’École normale d’instituteurs de Tulle en 1935 et effectua son service militaire de 1937 à 1939 au 126e régiment d’infanterie à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Après une courte période de vie civile, mobilisé, il fut fait prisonnier et resta en captivité en Allemagne jusqu’à la fin de la guerre.

En mars 1940 à Gros-Chastang, il épousa civilement Marie Fraysse, institutrice. Le couple eut un fils.

André Joly et son épouse furent instituteurs, toujours nommés sur des postes doubles, d’abord à Gros-Chastang de 1945 à 1962, puis à Laguenne où il prit sa retraite en 1971. Il adhérait au Syndicat national des instituteurs. Pendant les étés de ses années d’activité, il fut économe dans une colonie de vacances de l’Office départemental des colonies de vacances de la Corrèze, à Royan où sa femme était infirmière.

Membre du Parti communiste français, André Joly militait aussi au Mouvement de la paix. Lors de la guerre d’Algérie, à l’occasion du conseil de révision qui se tenait à La Roche-Canillac, quatre jeunes communistes tracèrent plusieurs inscriptions « Paix en Algérie » ; ils furent arrêtés. Le lendemain, Joly et d’autres militants inscrivirent sur les routes de nombreuses inscriptions : « Libérez nos camarades », « Halte aux pourvoyeurs de prisons fascistes » ...

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89584, notice JOLY André par Jean-Pierre Combe, Jacques Girault, version mise en ligne le 6 octobre 2010, dernière modification le 28 juin 2021.

Par Jean-Pierre Combe, Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par Jean-Pierre Joly, fils de l’intéressé. — Témoignage de René Vialle, ancien secrétaire général de l’Union départementale des Syndicats CGT.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément