ANDRÉ François

Né en 1860, mort le 24 janvier 1936. François André fut un des premiers ouvriers de la Poudrerie nationale d’Angoulême (Charente) à siéger à la Commission mixte consultative du ministère de la Guerre. Candidat socialiste unifié aux élections du conseil général dans le premier canton d’Angoulême en 1919, vice-président du groupe de la Libre Pensée d’Angoulême, président en 1924 de l’Union syndicale (CGT) des retraités civils d’Angoulême, il fut conseiller municipal d’Angoulême de 1900 à 1904 puis en 1919 ; réélu en 1925 sur la liste du Cartel des gauches, il devint adjoint au maire. Aux élections municipales d’Angoulême du 5 mai 1935, il se présenta sur une liste d’action républicaine et socialiste, mais ne fut pas élu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89639, notice ANDRÉ François, version mise en ligne le 9 octobre 2010, dernière modification le 27 avril 2021.

SOURCES : Arch. Dép. Charente, M 357. — Le Cri charentais, 26 janvier 1936. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément