LABARRE Eugène

Par Paulette Cavailler

Né le 9 mars 1875 à Bombon (Seine-et-Marne), mort en décembre 1959 à Féricy (Seine-et-Marne) ; artisan photographe ; militant socialiste, puis communiste de Seine-et-Marne.

Fils de Louis-Étienne Labarre, bûcheron puis cultivateur et d’Augustine Moreau, aîné de quatre enfants, Eugène Labarre commença à travailler, jeune, dans la culture.

Le 13 octobre 1900 il épousa, à Bombon, Angèle Alexandrine Groult, née à Essonnes (Seine-et-Oise) en 1878. Ils s’installèrent dans la région parisienne : leur fille Sylvie naquit à Bondy en 1901, leur fils Martial à Montreuil-sous-Bois en 1907 et leur fille Florienne à Paris en 1910. Il milita dans les rangs socialistes et fréquenta Daniel Renoult.

En 1911, il s’installa à Saint-Mammès près de Moret et exerça le métier de photographe. En 1913, il fut candidat socialiste au conseil général dans le canton de Moret, sans succès.

Candidat aux élections législatives du 16 novembre 1919 Eugène Labarre n’arriva qu’au cinquième rang de la liste socialiste. À la fin de l’année 1919, il s’installa photographe à Féricy (Seine-et-Marne) et y resta jusqu’à la fin de sa vie. Il était un des 294 signataires de la motion d’adhésion sans réserves à la IIIe Internationale (Comité de la IIIe Internationale et Cachin-Frossard), dite motion Cachin-Frossard, présentée au congrès national de Tours (25-30 décembre 1920).

Après la scission de Tours, il fonda avec Daniel Renoult et Charles Gonneau le Parti communiste en Seine-et-Marne. Candidat au conseil d’arrondissement dans le canton du Châtelet-en-Brie, en mai 1922, il n’obtint qu’un nombre infime de voix. Vers 1925, sa femme ouvrit à Féricy une mercerie qu’ils tinrent jusqu’en 1954. Il fut conseiller municipal de Féricy de 1930 à 1938 mais ne se présenta plus aux élections cantonales, ni législatives. Eugène Labarre continua cependant à militer pour le Parti communiste en apportant fréquemment la contradiction dans les réunions socialistes SFIO de la région.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89706, notice LABARRE Eugène par Paulette Cavailler, version mise en ligne le 13 octobre 2010, dernière modification le 26 mai 2022.

Par Paulette Cavailler

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Marne, séries I M (listes électorales), 3 M, 4 M, 10 M, 11 M. — La Marseillaise, 31 décembre 1959 (article nécrologique).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément