ABRAM Adolphe, Elzéar

Par François Roux

Né le 25 janvier 1869 à Apt (Vaucluse), mort le 15 septembre 1949 à Cavaillon (Vaucluse) ; militant socialiste puis communiste du Vaucluse.

Adolphe Abram
Adolphe Abram
Encyclopédie socialiste

Fils d’une journalière, maçon en 1887, domicilié à Aubignan (Vaucluse) de 1895 à 1907, Abram adhéra au POF en 1893 et fonda à Carpentras (Vaucluse) un groupe de ce parti. En 1895, quand se constitua la première Fédération socialiste du département, il appartint à son bureau. En 1900, il se prononça contre l’autonomie qui avait ses partisans dans le département et resta avec les groupes qui constitueront bientôt la Fédération socialiste révolutionnaire affiliée au PS de France. Il constitua un nouveau groupe à Cavaillon. En 1905, il entra dans la Fédération, en fut secrétaire adjoint et fut son candidat au conseil général dans le canton de Bonnieux en 1907 (54 voix), son délégué aux congrès nationaux de Nancy (1907) et de Tours (décembre 1920). Il passa alors avec la majorité au Parti communiste.

Dès le début de 1923, secrétaire de la section communiste de Cavaillon, rédacteur en chef du journal L’Avenir, il avait donné sa démission, à la stupéfaction générale, déclarant « qu’il en avait assez de cette boutique ». C’est la mort du communisme à Cavaillon, ajoutait le rapport de police…

Lors de la campagne électorale de 1924, le 28 avril, dans une réunion à Cavaillon, Abram porta la contradiction au radical Guichard candidat du Cartel. Il se qualifia de « communiste indépendant » accusant le co-listier de Guichard, le socialiste Gros d’avoir trahi. « En 1919, avec Gros, nous avions le couteau entre les dents, aujourd’hui Gros a perdu son couteau. » Cependant il fut par la suite candidat aux municipales sur la liste du BOP en 1929 et 1935.

Abram adhéra au Parti ouvrier internationaliste dont il était membre en 1939.

Agent d’affaires à Cavaillon il y mourut le 15 septembre 1949.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89743, notice ABRAM Adolphe, Elzéar par François Roux, version mise en ligne le 17 octobre 2010, dernière modification le 20 avril 2020.

Par François Roux

Adolphe Abram
Adolphe Abram
Encyclopédie socialiste

SOURCES : Arch. Dép. Vaucluse, 1 M 723, 817, 818 et 826, 3 M 88, 3 M 280, 3 M 533. — Comptes rendus des congrès de Nancy et de Tours. — Hubert-Rouger. Les Fédérations socialistes. III op. cit., p. 50 à 78. — État civil Cavaillon. — Notes de Jacques Girault.

ICONOGRAPHIE : Hubert-Rouger, ibid., p. 50.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément