JOSNIN Alice [née LE ROY Alice, Simonne]

Par Jacques Girault

Née le 6 juillet 1910 à Nantes (Loire-Inférieure), morte le 1er mars 2009 à Nantes (Loire-Atlantique) ; institutrice ; militante syndicaliste ; militante communiste en Loire-Inférieure (Loire-Atlantique.)

Fille d’un modeleur et d’une institutrice publique, Alice Le Roy reçut les premiers sacrements catholiques. Élève de l’école primaire supérieure de filles de Nantes, elle entra à l’École normale d’institutrices en 1926. Elle fut nommée institutrice à Saint-Aignan-Grandlieu où elle enseigna jusqu’en 1954.

Membre du Syndicat national depuis 1929, militante du Groupe des Jeunes de l’enseignement, elle employa des techniques de l’École moderne (Freinet). Après son mariage exclusivement civil avec l’instituteur Jean Josnin en septembre 1932 à Nantes, elle adhéra, comme lui, au Parti communiste en 1934. Gréviste le 12 février 1934, elle participa aux actions du Syndicat national des instituteurs sous le Front populaire, hostile aux "pacifistes intégraux" qui militaient dans le SNI et fut gréviste le 30 novembre 1938.

Après la guerre, toujours membre du SNI et du Parti communiste français, Alice Josnin participait avec son mari à toutes les activités militantes (luttes pour la paix, pour la défense de l’école laïque notamment). Elle enseignait à Vertou jusqu’au milieu des années 1950 et y habitait toujours après sa retraite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89778, notice JOSNIN Alice [née LE ROY Alice, Simonne] par Jacques Girault, version mise en ligne le 19 octobre 2010, dernière modification le 20 octobre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément