JOLY Maurice (Tunisie)

Par Claude Liauzu

Instituteur puis professeur d’éducation physique ; militant socialiste SFIO puis communiste puis de nouveau socialiste SFIO, syndicaliste de Tunisie.

Instituteur puis professeur d’éducation physique, membre du Parti socialiste SFIO (Fédération de Tunisie), Maurice Joly adhéra en décembre 1920 au Parti communiste. C’est chez lui que se tint le premier congrès de la fédération communiste de Tunisie (décembre 1921). Mais il fut surtout un militant syndical. Fondateur du syndicat de l’enseignement primaire en Tunisie, il fut le porte-parole de la tendance unitaire et devint le secrétaire général adjoint en 1926. Maurice Joly revint assez rapidement à la SFIO. Révoqué par Vichy en 1940, il rejoignit, en 1943, les rangs de la SFIO mais les craintes que lui inspirait la poussée du nationalisme tunisien l’amenèrent à en démissionner en 1952 pour se rapprocher du « Rassemblement Français ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89792, notice JOLY Maurice (Tunisie) par Claude Liauzu, version mise en ligne le 20 octobre 2010, dernière modification le 17 juin 2021.

Par Claude Liauzu

SOURCES : Arch. du Gouvernement tunisien, dossiers des personnes suspectes. — L’Avenir Social. — Tunis Socialiste. — La Tribune de l’enseignement.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément