JOUET Lionel, Louis, Gaston

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas

Né le 11 août 1912 à Sanvic (Le Havre, Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fusillé après condamnation le 18 août 1944 à la citadelle de Besançon (Doubs) ; employé de banque ; militant communiste de Seine-Inférieure ; résistant FTPF.

Fils d’un maçon, Lionel Jouet obtint le brevet élémentaire et fit sa carrière professionnelle comme employé de banque. Il était domicilié 66 rue de la Marne à Sanvic. Après son service militaire, qu’il effectua d’octobre 1933 à octobre 1934, il adhéra au Parti communiste en 1935 et devint l’année suivante membre du comité de section. Il était aussi responsable du syndicat des employés de banque. Il collaborait à L’Avenir du Havre, journal communiste havrais dirigé par René Cance, où il tenait la rubrique de politique étrangère. Mobilisé en septembre 1939, il reprit dès sa démobilisation ses activités militantes et participa très activement à la reconstitution clandestine du Parti communiste au Havre. Dès l’automne 1940, il fut membre du triangle de direction de la section de ville avec André Duroméa et Gustave Avisse. Parallèlement il travailla aux côtés d’André Pican à la rédaction de L’Avenir normand et devint rédacteur en chef de L’Avenir du Havre clandestin. De mai 1942 à février 1943, il fut l’un des responsables départementaux du Parti communiste avant de devenir rédacteur en chef de L’Avenir normand. Ses activités de résistance lui valurent d’être condamné à mort par contumace, sans doute en 1942.
En février 1943, il fut envoyé dans le Jura puis dans le Doubs où il fut chargé de reconstituer les FTP. Arrêté le 8 janvier 1944, il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Besançon (FK 560) et fusillé le 18 août 1944. Il est le dernier fusillé en 1944 de la citadelle de Besançon.
Une rue du Havre (quartier de Sanvic, commune désormais intégrée au Havre) porte son nom depuis juillet 1956.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article89875, notice JOUET Lionel, Louis, Gaston par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 1er novembre 2010, dernière modification le 29 mars 2016.

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas

SOURCES : DAVCC, Caen. – L’Avenir du Havre. – Arch. mun. Le Havre (fichier « Résistants », Gaston Legoy). – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément