ACHEZ Charles [ACHEZ Léon, Charles , Eugène]

Né le 19 décembre 1874 à Breteuil (Oise), mort le 29 octobre 1946 à Breteuil ; militant mutualiste et syndicaliste, secrétaire général de la section de l’Oise du SNI de 1922 à 1928, franc maçon.

Charles Achez était le fils de Béloni Achez, cordonnier, et de Madeleine, Osone, Joly, qui vinrent s’installer à Clermont-de-l’Oise. Il avait un frère aîné, Alfred, qui travaillait avec son père à l’âge de 20 ans, et une sœur cadette, Madeleine.

Devenu instituteur, il effectua son service militaire d’un an en 1895-1896. Il fut nommé successivement à Creil (1897), à Léglantiers (1901), à Guiscard (1903), puis à Clermont-de-l’Oise (1907) où il effectua tout le reste de sa carrière. Il s’était marié avec une institutrice, Antoinette, Madeleine Wargny.

Charles Achez fut responsable très tôt de la société de secours mutuels scolaire, à Guiscard puis à Clermont, son épouse étant trésorière en 1912. Ils adhéraient à la même époque à l’Amicale des instituteurs de l’Oise.

Durant la Guerre 1914-1918, il fut remobilisé comme caporal fourrier dans un régiment de l’infanterie territoriale et ne fut démobilisé qu’en janvier 1919 au grade de sergent.

Devenu directeur d’école à Clermont, et ayant contribué à la construction du Syndicat national des instituteurs après 1919, il fut secrétaire général de la section départementale de l’Oise de 1922 à 1928. Il était toujours administrateur de la société de secours mutuels du canton de Clermont. Il appartenait à la franc maçonnerie, loge l’Effort puis Étoile de l’Espérance (officier en 1928). Il laissa la direction de la section départementale du SNI à Jean Audebez, directeur d’école à Compiègne, également franc-maçon.

Charles Achez fut distingué officier d’académie dans la promotion de juillet 1923, puis officier de l’Instruction publique dans celle de 1930, alors qu’il venait de prendre sa retraite à Breteuil. Il s’y remaria le 23 mai 1931, avec Jeanne, Clarisse Demurey.

Nommé conseiller municipal de sa commune natale par le régime de Vichy en février 1941, il fut relevé des interdictions touchant les francs-maçons, le 22 janvier 1943, pour avoir rendu « des services signalés à l’État français et manifesté son adhésion à l’Ordre nouveau ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article90115, notice ACHEZ Charles [ACHEZ Léon, Charles , Eugène], version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 21 juin 2022.

SOURCES : Arch. Dép. Oise, série M et 1007 W 453 ; état civil et recensements. — Bulletin de la section départementale du SNI JO lois et décrets (30 janvier 1908, 8 mars 1912, 12 août 1922, 20 novembre 1929, 20 août 1941). — Notes personnelles de G. Mader et d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément