ALAUX Raoul, Aurélien

Par Claude Pennetier

Né le 25 octobre 1894 à Aubin (Aveyron), mort le 8 janvier 1964 à Paris (XXe arr.) ; mineur puis forgeron ; militant communiste de Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis).

Raoul Alaux était le fils d’un mineur et d’une couturière. Il épousa en novembre 1915 dans sa commune natale Marie Mercédes Medina, une paqueteuse originaire d’Espagne.

Raoul Alaux fut mobilisé dans l’Infanterie pendant la Première Guerre mondiale. Il travailla à Decazeville où il fut licencié des mines à l’issue des grèves de 1920, puis, depuis 1921, en région parisienne. Il trouva de l’embauche à la Plaine-Saint-Denis où il participa à la grève de septembre 1929 chez Nozat, puis, renvoyé, à Saint-Ouen. Son adhésion au Parti communiste est assez tardive puisqu’elle date de juillet 1932 à trente-six ans. Il était en 1934 secrétaire du 9e rayon communiste de Saint-Denis. Il militait également au Comité de défense de l’Humanité, au SRI, à l’ARAC et à la coopérative famille de la Plaine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article90276, notice ALAUX Raoul, Aurélien par Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 21 janvier 2011.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 8417 : autobiographie du 14 janvier 1934, évaluation "bon camarade de base". — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable