TINEL Fernand

Cheminot révoqué ; syndicaliste révolutionnaire, secrétaire adjoint de la Bourse du Travail de Saint-Étienne (Loire).

Cheminot syndicaliste révolutionnaire révoqué en mai 1920, Fernand Tinel, mécanicien, était secrétaire adjoint de la Bourse du Travail de Saint-Étienne (Loire) en 1922 et secrétaire du syndicat des cheminots en octobre 1923.

Au cours des années 1922 et 1923, il assumait la fonction de secrétaire du secteur de propagande du secteur de Saint-Étienne de la Fédération CGTU des cheminots.

Il fut signalé en novembre 1922 comme étant secrétaire adjoint de l’Union départementale unitaire de la Loire.

Il participa à l’organisation du meeting en faveur de Sacco et Vanzetti, le 6 juin 1926. Il fut membre de la commission municipale consacrée aux transports et critiqué à ce titre par les communistes.

Militant autonome, Fernand Tinel quitta, avec Henri Lorduron, l’UD unitaire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9052, notice TINEL Fernand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 août 2020.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13105. — Arch. Dép. 19 M 88. — La Tribune républicaine, octobre 1923. — Le Cri du peuple, 17 janvier 1926, 25 juillet 1926. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 1er et 15 juin, 1er novembre 1922, 15 août 1923 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément