ANGLADE Martin

Par André Balent

Fils de Jean Anglade, cultivateur, et de Rose Ingles, Martin Anglade naquit à Ria (Pyrénées-Orientales) le 19 août 1908. Menuisier dans son village natal, il milita aux Jeunesses communistes puis au PC. Bien que n’étant pas encore majeur, il fut élu trésorier du comité local de Front populaire de Ria lors de sa fondation en février 1937. Militant de la cellule communiste de Prades (Pyrénées-Orientales) à laquelle étaient rattachés les adhérents de Ria, distant de deux kilomètres de cette ville, il fut inscrit en novembre 1939 sur la liste des « suspects du point de vue national » par le commissaire spécial de Bourg-Madame.

Marié le 26 octobre 1940 à Ria, Martin Anglade y mourut le 12 octobre 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article90857, notice ANGLADE Martin par André Balent, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, versement du cabinet du préfet (13 septembre 1951), liasse 169 (dissolution du Parti communiste, liste des « suspects du point de vue national »). — Le Travailleur Catalan, hebdomadaire de la Région catalane du Parti communiste, 20 février 1937.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément