TOURNEUX Félix

Par Jean Maitron, Philippe Régnier

Né le 2 mars 1811 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; ingénieur cheminot ; saint-simonien.

Ancien élève de l’Ecole polytechnique, comme trois de ses frères, Félix Tourneux, sous-lieutenant d’artillerie en 1830, fut l’un des animateurs de la propagande saint-simonienne à Metz et à Nancy en 1831. Il démissionna de l’armée en avril 1832 pour participer à la retraite de Ménilmontant. Parti de Paris pour Lyon le 15 décembre 1832, avec le cinquième détachement de l’« Armée saint-simonienne », il adhéra aux Compagnons de la femme et embarqua avec Barrault* pour l’Orient le 22 mars 1833, mais rentra en France dès le mois de septembre suivant, le pacha d’Égypte n’ayant pas donné suite à son projet de lui faire diriger le creusement de puits artésiens en Crète. On sait qu’il épousa en 1835 une certaine Emma de Voves, qui se lia par la suite avec Félicien David*, qu’il écrivait dans La Bourse en 1836, dans La Patrie en 1843, et qu’il fut ingénieur en chef du chemin de fer de Dôle à Salins en 1843, puis de Tours à Nantes en 1846. Félix Tourneux dirigea et rédigea en partie L’Encyclopédie des chemins de fer parue chez Renouard en 1844. Il était maire d’Igny (près de Palaiseau, en Seine-et-Oise) en 1850. Voir Arlès-Dufour* et Rigaud*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9095, notice TOURNEUX Félix par Jean Maitron, Philippe Régnier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 11 décembre 2019.

Par Jean Maitron, Philippe Régnier

SOURCES : Bibl. Arsenal, Fonds Enfantin, en part. mss. 7 671/13, 45 et 135, 7 676/167 et 169, 7 739/6. — Bibl. Nat., Catalogue des imprimés. — G. Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, Paris, Hachette, 1858, éd. 1865. — Fiche de l’École Polytechnique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément