ARPUTZO Egidio

Maître maçon ; syndicaliste de Tunisie ; militant SFIO.

D’origine italienne, Arputzo fut naturalisé Français en 1926. Maître maçon, il fut responsable du syndicat CGT du Bâtiment de 1919 à 1923, dont il avait été l’un des fondateurs, et du journal Le Bâtiment. Membre de la commission exécutive de l’UD-CGT de Tunisie et secrétaire adjoint, il fut délégué à plusieurs congrès de la CGT et il représenta en 1925 et 1927 la 16e région (Tunisie) au comité national de la Fédération CGT du Bâtiment. Réformiste, militant SFIO, il dénonça également « peste brune » et « peste rouge ».

En 1922, à l’avènement du fascisme en Italie, il avait signé au nom de la Fédération du Bâtiment un communiqué attaquant le nouveau régime et portant salut aux ouvriers italiens engagés dans la lutte antifasciste. L’Unione, quotidien officiel des Italiens de Tunisie, commenta défavorablement cette prise de position qui reflétait celle de la centrale (numéros des 26-27 novembre 1922). En octobre 1924, il prit en même temps que les autres dirigeants de l’UD position contre la création de la CGTT.

Victime d’une véritable persécution par le fascisme pendant plusieurs années, il s’éloigna de la CGT après 1931 et obtint un lot de colonisation. Il reparut en 1934 et surtout en 1936, mais comme dirigeant d’un syndicat exclusivement italien toléré par le Résident Peyrouton et soutenu par le Consulat général italien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article91135, notice ARPUTZO Egidio, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 15 août 2022.

SOURCES : Compte rendu du congrès fédéral, 1929, p. 8. — Claude Liauzu, Thèse, 1977, op. cit. — L’Ouvrier du Bâtiment, septembre-octobre 1925. — Juliette Bessis, Les Fondateurs : index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément