TOUZET Joseph, dit Cardinet

Par Pierre Lapeyre

Né en 1897 à L’Isle-en-Dodon (Haute-Garonne) ; agent de train à Toulouse (Haute-Garonne) ; syndicaliste CGT et communiste.

Issu d’une famille paysanne, Joseph Touzet fut mobilisé pendant la Première Guerre mondiale puis devint homme d’équipe au chemin de fer à Toulouse. En octobre 1924, il était secrétaire de son syndicat et membre de la cellule communiste des cheminots. Il fut élu en 1925 trésorier adjoint puis, en 1928, secrétaire du deuxième secteur de propagande de la section fédérale CGTU des chemins de fer du Midi. En 1934, il assurait le secrétariat du syndicat unitaire de sa corporation à Toulouse et organisa la fusion avec la CGT.
Dans le syndicat CGT unifié des cheminots de Toulouse, élu en novembre 1934, il fut secrétaire adjoint. Il dut conserver cette fonction jusqu’en fin 1935. On le retrouve ensuite, en 1937 et mars 1939, au comité directeur du syndicat. Pendant cette période, il fut probablement membre du bureau de l’Union PO-Midi. D’ailleurs, en 1938, il était trésorier de la nouvelle Union Sud-Ouest mise en place par la création de la SNCF et dont les deux secrétaires furent Marcel Bergé et Mentor Pasquier. À cette date, il fut élu par le congrès de la Fédération des cheminots, membre du conseil fédéral. En 1936, il habitait 16 bis, place Marengo à Toulouse.
Candidat communiste aux élections législatives d’avril 1936 dans la deuxième circonscription de Toulouse, Joseph Touzet recueillit 2 654 voix sur 29 102 inscrits. Le socialiste Berlia fut élu dès le premier tour. Il fut également candidat, en octobre 1937, au conseil général dans le canton de Toulouse-Nord.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il assura notamment, avec son camarade Bourrel, une action de liaison avec la Résistance, fournissant des renseignements stratégiques concernant la SNCF (P. Baghi, Histoire du mouvement ouvrier en Haute-Garonne). Il participa activement à la libération de la gare.
En 1944, il ne figura pas dans le bureau provisoire du secteur mis en place fin septembre, mais on le retrouve dans le bureau de novembre. Il resta en permanence au secteur jusqu’en janvier 1951. Il fut alors aux côtés de son camarade Marcel Bergé qu’il devait remplacer à son décès en avril 1949, assumant la fonction de secrétaire général du secteur de Toulouse. Il demanda à être remplacé et c’est Raymond Gadroy qui lui succéda en octobre 1950.
À la retraite il habita avec son fils, boulanger, au chemin Ferro Lèbres à Toulouse-Lardenne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9114, notice TOUZET Joseph, dit Cardinet par Pierre Lapeyre, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 11 mars 2012.

Par Pierre Lapeyre

SOURCES : Arch. Nat. F7/13679, 13096. — Registres du secteur et du syndicat CGT de Toulouse. — Recensement de Toulouse, 1936. — La Voix des travailleurs, 1928-1936. — La Voix du Midi, octobre 1937. — DBMOF, tome 42, p. 293.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément