ASTOIN Émile

Par Jacques Girault

Né le 3 avril 1906 à La Seyne (Var), Emile Astoin, instituteur à Solliès-Pont (Var), devint membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs à l’automne 1930. Responsable à l’École libératrice en 1931, il devint trésorier adjoint le 22 janvier 1931. Le conseil syndical le désigna, le 26 février 1931, comme responsable de la propagande en faveur de l’abstention pour les jurys d’examens dans le cadre de la lutte pour la revalorisation des traitements. Le 23 avril 1931, il s’opposa à la motion présentée par le secrétaire Alziary. La motion qu’il présenta n’obtint que quatre voix. Elle proposait l’exclusion des collègues du syndicat pour leur participation aux jurys du Certificat d’études alors que la majorité du conseil se prononçait aussi pour l’exclusion de ceux qui avaient participé aux jurys des bourses. Le 28 janvier 1932, il démissionnait du conseil syndical en raison de ses occupations. Il mourut à Solliès-Pont le 12 décembre 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article91249, notice ASTOIN Émile par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse corporative.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément