GABRIEL

Par Jacques Girault

Les Gabriel étaient des militants du Pradet (Var).

Gabriel Marius, Adrien, Louis, né au Pradet, le 18 octobre 1892, fils d’un artisan coiffeur, reçut tous les sacrements catholiques. Il obtint le certificat d’études primaires et s’engagea dans la Marine où il fut affecté sur un remorqueur comme mécanicien. Il y demeura jusqu’en 1919. Il se maria au Pradet en janvier 1921 et eut deux enfants. Négociant en vins jusqu’en 1940, il devint conseiller municipal, le 30 novembre 1919, avec 209 voix sur 435 inscrits. Socialiste SFIO depuis 1920, il fut réélu, le 3 mai 1925, sur la liste « républicaine-socialiste d’intérêt local » avec 249 voix sur 389 inscrits et, le 5 mai 1929, sur la liste « républicaine-socialiste d’union et d’intérêt local » avec 241 voix sur 460 inscrits. Devenu membre du Parti socialiste de France, il se représenta avec Lantrua*, sur la liste du « Front populaire » et fut élu, dès le 5 mai 1935, avec 208 voix sur 500 inscrits. Le conseil démissionna le 9 avril 1942. Coopérateur, agriculteur depuis 1940, malade depuis cette date, il mourut au Pradet, le 19 décembre 1956.

Gabriel Honoré, Martinien, son cousin germain, né au Pradet, le 29 août 1895, fils d’un journalier, travaillait à l’Arsenal maritime de Toulon. En 1925, il était le secrétaire du comité local du Cartel des gauches. Dans les années 1930, selon les listes électorales, il était commerçant. Marié à Toulon, en septembre 1919, il mourut au Pradet, le 5 septembre 1960.

Le fils de Gabriel Marius, Gabriel Hubert, né au Pradet, le 14 mars 1929, marié à La Garde (Var) en juin 1956, avait deux enfants. Fermier, il était secrétaire de la section socialiste SFIO du Pradet vers 1956-1958. Il quitta la SFIO en 1958 et devint secrétaire de la section du Parti socialiste autonome, puis du Parti socialiste unifié. Depuis 1970, il n’adhérait à aucun parti. Candidat aux élections municipales en 1965, il fut élu en 1971 et en 1977 sur la liste conduite par le communiste Alain Le Leap*. À nouveau candidat, en 1979, après la démission du conseil et, en 1983, il ne fut pas élu. Délégué cantonal, correspondant local de la SAFER, Gabriel était membre du conseil d’administration de la Coopérative.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article91722, notice GABRIEL par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7.24.2, 2 M 7.30.3, 2 M 7.31.1, 2 M 7.32.2, 2 M 7.35.3, 3 Z 2.14, 3 Z 4.20. — Arch. J. Charlot (CRHMSS). — Presse locale. — Renseignements fournis par Monsieur Gabriel Hubert.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément