VAGNEUR Eugène, Adolphe

Par Pierre Schill

Né le 13 mars 1911 à Arraincourt (Lorraine annexée), mort le 2 juin 1968 à Metz (Moselle) ; ouvrier au dépôt de Metz-Frescaty ; militant du syndicat CGT des cheminots ; secrétaire administratif et membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT de la Moselle ; militant communiste.

Eugène Vagneur était l’aîné d’une famille de quatre enfants dont le père était chef de brigade à la Société des chemins de fer d’Alsace-Lorraine.
D’abord employé à la Banque populaire, Eugène Vagneur occupa à partir du milieu des années trente un emploi aux chemins de fer à Metz. Il travailla à la gare de triage de Metz-Sablon jusqu’à son bombardement pendant la Seconde Guerre mondiale qui entraîna son affectation à Moulins-lès-Metz.
Militant du syndicat CGT des cheminots, Eugène Vagneur représenta aussi le PC aux élections municipales à Metz. Il se présenta aux élections municipales du 19 octobre 1947 sur la Liste d’union républicaine et résistante et de défense des intérêts communaux. Sur 22 746 suffrages exprimés, la liste soutenue par le PC obtint une moyenne de 2 339 voix contre 11 895 pour la liste du RPF menée par Raymond Mondon, qui remporta les élections. La liste communiste obtint quatre élus dont il ne faisait pas partie.
Il fut à nouveau candidat aux élections municipales du 26 avril 1953. Sur 30 633 suffrages exprimés, la liste soutenue par le PC obtint une moyenne de 2 975 voix contre 21 815 pour la liste de Raymond Mondon, qui remporta les élections. La liste soutenue par le PC obtint trois élus dont il ne faisait pas partie.
Eugène Vagneur se représenta aux élections municipales du 8 mars 1959. Sur 29 973 suffrages exprimés la liste soutenue par le PC obtint une moyenne de 3 837 voix contre 20 808 pour la liste de Raymond Mondon, qui remporta l’ensemble des sièges à pourvoir.
Eugène Vagneur représenta aussi le Parti communiste aux élections cantonales des 7 et 14 octobre 1951 dans le canton de Metz-ville (Moselle). Il obtint au premier tour 796 voix sur 8 279 suffrages exprimés. Il fut battu par Raymond Mondon (RPF) qui totalisa 6 357 suffrages.
Eugène Vagneur fréquenta vers la fin des années quarante ou le début des années cinquante l’Ecole fédérale du PCF de la Moselle à Moyeuvre-Grande.
Au congrès de l’UD-CGT de la Moselle en 1951 il fut élu au poste de secrétaire administratif ainsi qu’à la commission administrative. Il resta membre de ces instances au moins jusqu’en 1954.
Marié le 2 mai 1935 à Metz avec Marie-Thérèse Liesenfeld, divorcé le 18 décembre 1947, il se remaria le 5 juillet 1958 à Metz avec Cécile Muller.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9199, notice VAGNEUR Eugène, Adolphe par Pierre Schill, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 juin 2012.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. Dép. Moselle, 81 W 3 et 7 ; 151 W 823. — Le Républicain lorrain, 9 octobre 1951. — Émile Reiland, « Les élections municipales à Metz depuis 1945 », Cahier du Cercle Jean Macé, n° 9, 1er trimestre 1983, p. 1 à 31. — Dominique Andolfatto, La syndicalisation en France depuis 1945. Annexe : L’Union départementale CGT de la Moselle (de la Libération à nos jours), CERAT, Université Pierre-Mendès-France, Saint-Martin-d’Hères, 1996, 173 p. — Renseignements communiqués par Jean-Marie Vagneur. — État civil de la commune d’Arraincourt.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément