GAMELON Henri (écrit parfois par erreur GANIELOU Henri)

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 13 juillet 1890 à Paris (XVe arr.) ; marié le 17 mai 1921 à Paris (XVe arr.) avec Germaine Fleuret (née le 16 janvier 1897 à Paris VIe arr.), père d’un fils né en 1923 ; ouvrier mécanicien ; dirigeant communiste du XVe arr. de Paris, membre du comité directeur du PC d’octobre 1922 à janvier 1923.

Henri Gamelon fit son service militaire du 7 octobre 1911 au 8 novembre 1913 au 35e Régiment d’infanterie puis à la compagnie 20/5 du Génie (2e groupe aéronautique). Son retour à la vie civile fut bref, puisque le 3 août 1914 le 1er groupe d’aérostation le rappela. Affecté en janvier 1918 au 2e Régiment de cuirassiers, il bénéficia le 27 janvier 1918 d’un détachement en qualité d’ouvrier mécanicien à la Maison Ballot, dans le XIVe arr. où il participa activement à la grève de 1919. On le renvoya en mai 1919, par mesure disciplinaire au 1er groupe d’aérostation pour être démobilisé le 12 août 1919.

Installé 38, rue du Théâtre, XVe arr., Gamelon adhéra au groupe socialiste de Grenelle (15e section) dès 1919. Nommé secrétaire de la 15e section socialiste de la Seine en janvier 1925, il se prononça pour l’adhésion à la IIIe Internationale, aussi resta-t-il secrétaire de la 15e section communiste, secondé en janvier 1921 par Marcel Montaron (secrétaire adjoint), Gilbert Mayer (trésorier), René Varnoux (trésorier adjoint) et Marcel Mourot (bibliothécaire). Le même mois, Gamelon accéda aux fonctions de secrétaire de la 15e section du syndicat des ouvriers et ouvrières sur Métaux du département de La Seine. C’est à lui que revint la charge de présider le congrès de la Fédération communiste de la Seine le 23 juillet 1921.

Proche du courant centriste, Gamelon fut élu au Comité directeur du Parti communiste, le 21 octobre 1922, au congrès de Paris. Le compte rendu publié par l’Humanité du 22 octobre déforma son nom en Ganielou mais, en confrontant plusieurs sources, nous avons pu établir avec certitude qu’il s’agit bien de Gamelon. Délégué au IVe congrès mondial (5 novembre-5 décembre 1922), il ne fit pas partie de la liste proposée par l’IC pour former un Comité directeur provisoire et résoudre la crise qui touchait la section française. Le conseil national, réuni à Boulogne-sur-Seine les 21 et 22 janvier 1923, ne le réélut pas.

Gamelon ne suivit pas Frossard hors du parti. En 1925, il assurait la direction de la société coopérative de production « La Mécanique moderne », 59, rue de la Convention (XVe arr.) et participait à la fondation, à l’initiative du Parti communiste, des établissements industriels des moteurs d’outillage (EMIO), 112, avenue Parmentier (XIe arr.). L’Humanité du 1er décembre 1927 annonça son exclusion du 6e rayon communiste de la région parisienne. Il était toujours directeur de la coopérative de production « La Mécanique moderne ». Jules Fourrier*, à l’époque député communiste du XVe arr., a gardé le souvenir de cette coopérative de la rue de la Convention portant le nom de « Précision moderne ». Gamelon y aurait engagé Eugène Galopin* lorsque celui-ci perdit son poste de permanent d’où une lutte ouverte, vers 1935-1936, entre les militants communistes de l’entreprise et les responsables de la coopérative.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92019, notice GAMELON Henri (écrit parfois par erreur GANIELOU Henri) par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Jean Maitron, fiche Henri Gamelon. — L’Humanité, 21 janvier 1921, 22 octobre 1922. — Lettre de J. Fourrier, Cazals, 9 février 1982. — État civil du XVe arr. (la naissance de Gamelon ne figure pas sur les registres mais elle est confirmée par les minutes des actes de mariage).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément