VAL Pierre, Paul, Louis

Par Michel Gorand

Né le 28 juin 1919 à Paris (Xe arr.), mort le 11 janvier 1997 à Paris (Xe arr.) ; sous-chef de bureau ; secrétaire général adjoint de la Fédération des cheminots CFTC (1954-1956) ; membre du conseil de l’Union fédérale des cadres CFTC puis CFDT (1960-1967).

Fils d’un employé du chemin de fer et d’une employée de restaurant, Pierre Val entra aux Ateliers de Noisy (Compagnie des Chemins de fer de l’Est), en 1937. Il devint secrétaire de la Commission « Jeunes » dès janvier 1946, en remplacement d’Edmond Mulard*, et secrétaire général adjoint de l’Union Est au congrès régional d’avril 1946. Sous-chef de bureau au service MT de l’Est, il siégea à la commission administrative fédérale lors du congrès de la Fédération des cheminots CFTC en mai 1946, au titre de la commission des jeunes, président de l’Union Est en 1950. Suppléant à la commission administrative fédérale lors du congrès de 1950, il intervint au titre des cadres de la région Est pour la revalorisation du service minimum garanti (SMIG). Pierre Val était alors responsable des cadres CFTC de Paris-Est, puis permanent fédéral de juillet 1952 à juillet 1956. Il fut élu au bureau fédéral lors du congrès de février 1954 avec le titre de secrétaire général adjoint de la Fédération, chargé des Transports et des Activités sociales au sein du Secrétariat. Il fit une crise cardiaque en juillet 1955 et fut alors chargé de la préparation du congrès fédéral de 1956 ; il ne se présenta pas au Bureau fédéral et reprit son service à la SNCF en juillet 1956. Pierre Val fut élu au conseil d’administration de l’association chargée de la gestion de la maison familiale de vacances des cheminots de France (CFTC) de St Denis près Martel (Lot) à partir de l’assemblée générale constitutive du 29 mai 1954 et réélu à l’AG du 28 janvier 1956 avec le titre de secrétaire de l’association jusqu’à début 1958.

En juin 1959, alors qu’il était sous-chef d’études administratives au service MT Est, Pierre Val fut également responsable national des équipes de cheminots au Mouvement républicain populaire (MRP) et, dans le numéro 1 de juin 1959 du journal MRP Action cheminote, il « expliqua » la réquisition des cheminots (ordre général n° 60 du 12 juin signé Robert Buron et Paul Bacon, ministres MRP) comme réponse à une manœuvre communiste concernant la grève (finalement rapportée) du 16 juin 1959. Pierre Val fut aussi au bureau de l’Union fédérale des cadres au congrès de mai 1960 et resta au conseil de l’UFC-CFTC au congrès de février 1963 et à celui des cheminots CFDT au congrès d’avril 1965.
Il s’était marié en mai 1944 à Saint-Cyprien (Aveyron) avec Maria Viargues.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9202, notice VAL Pierre, Paul, Louis par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 3 janvier 2014.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. CFDT. — Le Cheminot de France. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément