GARIBALDI Jean-Baptiste, Marius (parfois prénommé aussi GARIBALDI Baptistin)

Par Antoine Olivesi

Né à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 10 décembre 1861, fils d’un marin et d’une ménagère, cordonnier, Garibaldi milita de bonne heure dans les cercles socialistes marseillais et fit partie, notamment, du cercle de l’Unité. Selon le témoignage de Félix Gouin*, il fut l’un des réalisateurs de cette unité socialiste dans les Bouches-du-Rhône en 1905-1906.

Après la Première Guerre mondiale, il fut élu conseiller municipal SFIO de Marseille, en 1925, sur la liste du Cartel des Gauches conduite par Flaissières et ne se représenta pas en 1929. Il était conseiller prud’homme, et, en 1931, administrateur du bureau de bienfaisance. Il fit campagne, cette année-là, comme en 1922, pour Corbani aux élections cantonales.

En 1940, Garibaldi était toujours conseiller prud’homme dans la catégorie industrie, comme patron (fabricant de chaussures). Une rue de Marseille porte son nom, près de la gare de la Blancarde.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92171, notice GARIBALDI Jean-Baptiste, Marius (parfois prénommé aussi GARIBALDI Baptistin) par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, V M 2/256, 261 et 262, M 6/10823. — Le Petit Provençal, 4 mai 1922, mai 1925, 2 octobre 1931. — Indicateur Marseillais, 1929 à 1940.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément