GAU Amédée, Léon, Alexandre

Par Jacques Girault

Né à Roquebrune (Var), le 16 septembre 1885, fils d’un maçon, A. Gau était pharmacien de première classe, rue Gambetta à Saint-Raphaël (Var).

Gau fut élu conseiller municipal en mai 1912 avec 522 voix sur 1 054 inscrits. Signalé en 1913 comme faisant partie d’un groupe antimilitariste, il se maria dans la commune en mai 1913.

Remarié à Marseille en septembre 1919, Gau fut le seul élu socialiste SFIO le 30 novembre 1919 sur la liste d’« Union républicaine démocratique et d’intérêt local » avec 548 voix sur 1 375 inscrits. Il faisait partie du comité électoral du Bloc des gauches qui soutenait les candidats aux élections sénatoriales en janvier 1920. Lors de l’élection générale du 30 octobre 1921, il obtint 327 voix sur 1 161 inscrits et fut élu au deuxième tour avec 392 voix.

Membre actif du cercle de l’Union socialiste, Gau participait au comité électoral qui prépara l’élection de Reynaud au conseil général en mai 1922. Dans le conseil municipal il était le porte-parole des opposants aux adjoints conservateurs qui durent démissionner. Il joua pourtant un grand rôle dans le rassemblement des « rouges » du Var. Le 11 mai 1923, il signait en tant que vice-président du comité un appel pour le rassemblement de Saint-Raphaël.

Lors de l’élection législative de 1924, Gau joua aussi un grand rôle. Président du comité de Saint-Raphaël, membre de la commission exécutive du Comité général varois pour l’élection rouge, il signa de nombreux articles dans la presse.

Gau fut réélu sur la liste d’« Union des gauches et d’intérêts raphaëlois » le 3 mai 1925 avec 567 voix sur 1 523 inscrits. Il devint deuxième adjoint. La préfecture indiquait qu’il était « socialiste indépendant » mais la Fédération socialiste SFIO le revendiquait. En janvier 1927, il était délégué sénatorial.

Le 22 mai 1927, il était élu au conseil d’administration de la Fédération des municipalités socialistes et, en 1929, était secrétaire adjoint de la section socialiste SFIO de Saint-Raphaël. À la différence de la plupart de ses camarades sortants, il ne se représenta pas en 1929. Franc-maçon, il était secrétaire en 1928 de la Loge « Le Niveau » (Grande Loge de France) à Saint-Raphaël. A. Gau mourut à Saint-Raphaël, le 16 juin 1931.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92382, notice GAU Amédée, Léon, Alexandre par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13085. — Arch. Dép. Var, 2 M 5.24.9, 2 M 7.28.4, 2 M 7.30.3, 2 M 7.31.1. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément