VARENNE Émile, Alcide

Par Jean-Jacques Doré

Né le 4 février 1888 à Vouillé (Deux-Sèvres), mort à Belbeuf (Seine-Inférieure,Seine-Maritime) le 2 décembre 1982 ; cultivateur puis facteur aux écritures ; cheminot ; membre du bureau du syndicat unitaire (CGTU) des Cheminots Rouen-État (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) de 1926 à 1935 ; communiste.

Fils de cultivateurs, Émile Varenne travaillait la terre à Vouillé lorsqu’il effectua son service militaire dans l’artillerie du 7 octobre 1909 au 26 juillet 1911. Dès le 1er octobre, il intégra la Compagnie des chemins de fer de l’État comme facteur à Conflans-Sainte-Honorine (Seine-et-Oise, Yvelines). Mobilisé dans l’artillerie le 3 novembre 1914, il fut affecté spécial le 5 mai 1915 à la gare de Rouen-Orléans comme facteur aux écritures.

Militant du syndicat CGT des Cheminots de Rouen-État, il fut de la soixantaine sur 500 membres qui décidèrent l’adhésion à la CGTU le 3 décembre 1921. Élu trésorier de l’organisation de 1925 à 1928 sous le secrétariat de E. Hardy (1925-1926) puis de René Curé (1927-1928), il devint secrétaire adjoint de Léopold Richard en 1929.

Il reprit en charge la trésorerie du syndicat unitaire en janvier 1935 et conserva son poste après la fusion avec les confédérés le 16 octobre 1935. Ernest Garin lui succéda lors de l’élection du bureau définitif le 15 janvier 1936.

Membre du Parti communiste, Émile Varenne s’était marié le 30 octobre 1912 avec Hermine Joffre à Bréloux-la-Crèche (Deux-Sèvres).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9255, notice VARENNE Émile, Alcide par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 15 janvier 2022, dernière modification le 15 janvier 2022.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Com. Rouen, 7 F 3 Syndicats hôpitaux, gaz et rail. — Arch. Dép. 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, 1 MP 269 Suspects. — Arch. Dép Deux-Sèvres État civil, Matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément