GAZAGNAIRE Charles, Toussaint

Par Jean-Marie Guillon

Né à Penta-di-Casinca (Corse/Haute-Corse), le 18 juin 1909 ; instituteur ; militant communiste

Fils d’Honoré Gazagnaire et de Marie Anne Sampieri, marié à Paule Ours en décembre 1934, père d’un enfant, Charles Gazagnaire était titulaire d’une licence ès-sciences. Il fit son service militaire entre octobre 1934 et octobre 1935 à Montpellier (Hérault). Il était instituteur à Marseille (Bouches-du-Rhône), dans le quartier populaire de la Belle-de-Mai avant la Deuxième Guerre mondiale. Militant communiste actif depuis 1930, il était secrétaire de la cellule Amayen, secrétaire du rayon puis de la section communiste de la Belle-de-Mai, qu’il représenta au congrès fédéral du PC à Marseille, les 18-19 décembre 1937. Adhérent à Paix et Liberté, il était aussi secrétaire adjoint des Amis de l’Instruction laïque et membre du syndicat de l’enseignement. Mobilisé le 28 août 1939, il fut affecté comme radio au 22e régiment d’infanterie coloniale. Il fut démobilisé le 25 juillet 1940. Suspecté de participer à la reconstitution clandestine du PC, il fut arrêté le 3 décembre 1940, un peu avant la venue du maréchal Pétain à Marseille, et transporté en rade, sur le Sinaïa, puis transféré au Bas-Fort Saint-Nicolas le 7. Il fut l’objet d’une proposition d’internement administratif. L’arrêté d’internement fut signé le 10 décembre 1940 et l’envoya au camp du Chaffaut (Basses-Alpes/Alpes-de-Haute-Provence) où il resta jusqu’au 7 février 1941. Envoyé ensuite au camp de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), il fut rapidement transféré dans des camps algériens, à Djelfa en mars 1941 puis à Bossuet.
Il était le frère de Louis Gazagnaire*, lui aussi instituteur et militant communiste des Bouches-du-Rhône.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92652, notice GAZAGNAIRE Charles, Toussaint par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 10 janvier 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/11246, rapport du 15 juillet 1940 M 6/11373, rapport du 20 décembre 1937, 5 W 186 (dossier d’internement) et 76 W 111. — Rouge-Midi, 14 février 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément