GÉHANT Émile

Avoué à Belfort. Le 3 avril 1927, E. Géhant assista au congrès de la Fédération socialiste du Territoire de Belfort et fut désigné pour la représenter au XXIVe congrès national, Lyon, 17-20 avril, avec Parrot et Rucklin. Au congrès fédéral, Géhant proposa la création d’une caisse électorale ; il en fut nommé le trésorier. Le 24 mai, il fut nommé président du conseil d’administration de la Tribune de l’Est. Conseiller municipal de Belfort, il fut candidat aux élections législatives de 1928 dans la première circonscription de Belfort et obtint 1 558 voix sur 11 776 votants ; il ne fut pas élu. Cette même année, en mai, il remplaça comme adjoint au maire, Rucklin, trop absorbé par ses tâches. En mai 1929, il fut élu adjoint au maire de Pontarlier (Doubs), Robbe étant maire de cette municipalité entièrement socialiste. Lors des congrès fédéraux de janvier 1930 et de février 1931 du Territoire de Belfort, il fut élu archiviste (voir Éd. Schmidt* et Naegelen*). Au congrès de la Fédération tenu le 13 mai 1934, il fut choisi comme candidat aux élections pour le conseil général (voir Rassinier* père). L’année suivante, il fut élu premier adjoint au maire de Pontarlier, R. Vauthier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92709, notice GÉHANT Émile, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 13 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13024, rapp. du 22 mai 1934. — La Tribune de l’Est, 1927, 1928, 1930, 1931 et notamment 16 avril et 14 mai 1927, 26 mai 1928, 18 janvier 1930, 15 février 1931. — Le Semeur ouvrier et paysan, 25 mai 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément