VAUGEOIS Aimée, Jeanne

Par Michel Gorand

Née le 10 mars 1905 à Paris (XIVe arr.), morte le 22 février 1982 à Coulommiers (Seine-et-Marne) ; chef de bureau ; trésorière de la Fédération des cheminots CFTC (1956-1960) ; secrétaire générale de l’Union confédérale des retraités CFDT (1965-1971).

Aimée Vaugeois
Aimée Vaugeois

Titulaire du brevet élémentaire et d’un certificat commercial, Aimée Vaugeois entra au réseau de l’État comme auxiliaire au service médical à Paris le 1er février 1926, fut commissionnée en 1927, nommée employée en 1931 et mutée à Paris-Comptabilité à partir de septembre 1936. En novembre 1944, elle était responsable de l’information de la commission féminine de la fédération des cheminots CFTC et elle demeura membre de cette commission jusqu’en 1959. Lors du congrès de l’Union Ouest, tenu au Mans en avril 1946, elle fut élue trésorière adjointe de cette Union et reconduite à ce poste au congrès de mai 1949, Paul Butet étant élu secrétaire général ; elle fut réélue à ce poste aux congrès d’Union de mai 1951 et d’avril 1954. .

Elle était chef de bureau au service régional MT (Matériel et Traction) Ouest
lorsqu’elle fut élue, au titre de l’Union Ouest, trésorière adjoint de la Fédération lors du congrès d’avril 1956, Paul Butet en étant le secrétaire général.

Elle était également responsable de la commission féminine. Aimée Vaugeois devint permanente fédérale en juillet 1957, et fut réélue au congrès de septembre 1958 comme trésorière générale. Elle prit sa retraite en décembre 1960.

A partir de 1961 elle fut chargée, par le bureau confédéral, de mettre sur pied une organisation des retraités, en qualité de délégué confédérale ; elle fut donc la cheville ouvrière de l’évolution de la prise en charge des retraités dans la CFTC. Lors de l’assemblée générale (AG) du 24 novembre 1961, elle exposa la situation financière de la fédération et demanda de relever le taux de cotisation, puis l’assemblée générale de décembre 1962 modifia le titre de la « Fédération française des vieux travailleurs CFTC » en « Fédération CFTC des retraités et anciens travailleurs ». Lors de l’assemblée générale d’octobre 1963, c’est Aimée Vaugeois, en qualité de déléguée confédérale, qui fit le bilan pour 3 ans (1961-63), et Robert Dubois fut élu président de la Fédération.

Elle signa le manifeste d’appel à rester groupés dans l’Union fédérale des retraités cheminots CFDT à la suite de l’assemblée générale extraordinaire de février 1965. Lors de l’assemblée générale de la fédération des retraités de novembre 1965 elle fut élue secrétaire générale, avec Robert Dubois à la présidence et Marie Leroy, autre cheminote, à la vice-présidence ; cette AG adopta de nouveaux statuts, décida le transfert des retraités de la région parisienne à l’URP (Union régionale parisienne), ainsi que la transformation du « Bulletin des retraités » ; le nouveau n°1 parut dès mars 1966, et c’est essentiellement Aimée Vaugeois qui en signait l’éditorial intitulé « Entre amis ».

Le 34ème congrès national de la CFDT de novembre 1967 décida la création d’une « commission confédérale des retraites et des Retraités ». Aimée Vaugeois intervint lors de ce congrès, pour faire le point sur l’organisation des retraités. L’AG de la fédération des retraités du 17 octobre 1968 décida la création de « l’Union Confédérale des Retraités (UCR-CFDT) », mise en place lors d’une AG extraordinaire, le 22 janvier 1969 : Aimée Vaugeois en devint la première secrétaire générale, avec Dubois à la présidence.

Lors de l’AG d’octobre 1969, elle réclama davantage de relations entre actifs et retraités, et lors de celle d’octobre 1970, elle souligna que l’UCR avait obtenu, lors du congrès confédéral d’avril 1970, une place statutaire dans la confédération CFDT avec voix délibérative au conseil national. Elle fut remplacée, en octobre 1971 par Pierre Guyou, nouveau secrétaire général et devint vice-présidente de l’UCR-CFDT.

Elle fut reconduite à la vice-présidence lors de l’AG d’octobre 1972, puis siégea
seulement au conseil fédéral après l’AG de novembre 1973. Elle résidait alors à Paris 14ème.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9273, notice VAUGEOIS Aimée, Jeanne par Michel Gorand, version mise en ligne le 27 octobre 2017, dernière modification le 27 octobre 2017.

Par Michel Gorand

Aimée Vaugeois
Aimée Vaugeois

SOURCES : Arch. SNCF de Béziers. — Arch. CFDT. — Le Cheminot de France. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément