GELLY Marcel

Par André Balent

Paysan à Maury (Pyrénées-Orientales) ; militant syndicaliste et militant communiste de Maury.

Marcel Gelly milita dans les rangs du Parti communiste. Il fut secrétaire de la cellule de Maury entre 1936 et 1939. En juillet 1938 il signa avec Gérard Auriol, secrétaire de la section socialiste SFIO de Maury une « résolution commune (...) demandant notamment l’unification de la SFIO et du PC en un parti unique du prolétariat et l’application du programme de Front populaire ».

Marcel Gelly fut également un militant de la CGPT. À ce titre il participa, dans le cadre des négociations qui précèdent les vendanges, à une délégation des ouvriers agricoles de la CGT auprès des propriétaires viticulteurs (août 1939).

Marcel Gelly fut le candidat du PCF dans le canton de Saint-Paul-de-Fenouillet lors du renouvellement de septembre 1945 du conseil général. Il fut battu par Léon-Jean Grégory*, actuel (1978) maire de Thuir et sénateur des Pyrénées-Orientales, candidat de la SFIO. Inscrits : 3 575 ; suffrages exprimés : 2 164 ; Gelly : 646 voix ; Grégory : 1 220 ; Argeliés (radical).

Marcel Gelly se confond sans doute avec le « petit paysan » de Maury dont le nom est orthographié « Gélis Marcel », qui assista au congrès départemental des Agricoles CGT des Pyrénées-Orientales réuni le 9 août 1936. Ce congrès l’élut membre de la délégation ouvrière qui devait discuter avec la délégation patronale des principales revendications formulées par la CGT. Voir aussi Farré Ulysse*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92736, notice GELLY Marcel par André Balent, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Le Travailleur Catalan, hebdomadaire de la région Catalane du Parti communiste, 22 août 1936, 16 juillet 1938, 29 août 1939. — Roger Bernis, Les Pyrénées-Orientales sous la IVe République, thèse de droit, dactylographié, Montpellier 1971. — L’Action syndicale, organe mensuel des syndicats confédérés de Perpignan et des Pyrénées-Orientales, août-septembre 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément