GERMAIN Émile, Louis, Auguste

Par Yves Le Floch

Secrétaire adjoint puis général du syndicat unitaire de l’Arsenal de la Marine de Cherbourg (Manche) et trésorier du rayon communiste de Cherbourg (1924- 1936).

Ouvrier chaudronnier à l’Arsenal de la Marine de Cherbourg (Manche), domicilié au 23 de la rue des Maçons, Émile Germain, militant de la section communiste de la ville, entra au comité fédéral à l’occasion du congrès de Lison du 23 décembre 1923. En janvier suivant, il fut élu trésorier du comité puis, en 1925, du rayon de Cherbourg qui s’y substitua. Il conserva cette responsabilité jusqu’en 1936, tout en se chargeant des liaisons du Parti avec le mouvement syndical local, notamment au sein d’une commission ad hoc constituée le 20 avril 1926. Le Comité central du Parti communiste lui proposa d’être candidat aux élections législatives de mai 1932 dans la circonscription de Cherbourg mais il refusa.

Membre du syndicat unitaire de l’Arsenal, Émile Germain était un des principaux militants de l’Union départementale qu’il représenta, en 1925, au congrès de Paris ainsi qu’au comité confédéral d’août. Lorsqu’elle fut remplacée, en juin 1926, dans le cadre d’une réorganisation régionale, par l’Union locale unitaire de Cherbourg, il devint membre de la nouvelle commission exécutive. Secrétaire adjoint de son syndicat en 1928 et 1929, il en fut élu secrétaire général à l’occasion de l’assemblée générale du 12 novembre 1931 (et réélu un an plus tard). Devenu trésorier général du syndicat, il joua, de 1934 à 1936, un rôle important dans le processus d’unité avec les confédérés et siégea notamment au bureau du meeting que ces derniers organisèrent le 1er Mai 1934. En décembre suivant, ce fut lui qui présida la réunion constitutive du comité local de coordination des partis communiste et socialiste. Au premier rang des manifestations — dans l’unité — de juillet 1935 contre les décrets-lois, il fut choisi comme membre de la commission intersyndicale qui prépara la fusion des organisations confédérée et unitaire de l’Arsenal et fut élu, en décembre, conseiller du nouveau syndicat unifié. En décembre 1936, il fut, sur sa demande, muté à Toulon (Var).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article92958, notice GERMAIN Émile, Louis, Auguste par Yves Le Floch, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Yves Le Floch

SOURCES : Arch. Nat. F7/13001, F7/13036, F7/13105, F7/13114, F7/13117, F7/13129, F7/13261 et F7/13637. — Arch. Dép. Manche, M, sous-préfecture de Cherbourg, 1er bureau, dossier 75. — CGTU : Congrès confédéral de Paris, 1929. — Le Communiste du Nord-Ouest. — L’Avenir de la Manche.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément