VÉRET Fernand, Léon

Par Jean-Pierre Besse

Né le 9 mai 1896 au Fay-Saint-Quentin (Oise), mort le 18 août 1967 à Creil (Oise) ; cheminot ; militant syndicaliste CGTU puis CGT ; militant communiste ; résistant.

Fils d’un charretier et d’une brossière, Fernand Véret, domicilié à Creil, conducteur à la Compagnie des chemins de fer du Nord, milita activement au syndicat CGTU (il fut délégué en 1935) puis CGT des chemins de fer dès les années vingt. Membre du Parti communiste, il fut en 1936 secrétaire du rayon de Creil.
Ancien combattant de la Première Guerre mondiale, Fernand Véret militait à l’Association républicaine des anciens combattants. Il fut plusieurs fois candidat communiste aux élections municipales à Creil (1935, 1945, 1947, 1953) et siégea au conseil municipal entre 1947 et 1953. Il avait été également candidat en 1931 et 1937 aux élections au conseil d’arrondissement dans le canton de Creil.
Fernand Véret fut arrêté en septembre 1939 et interné à Chibron puis à Montalivet. Il s’évada en 1942 et finit la guerre dans l’Allier. Il regagna l’Oise à la Libération.
À sa mort, il était l’un des dirigeants de l’ARAC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9315, notice VÉRET Fernand, Léon par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 1er juillet 2016.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Com. Creil. — Arch. G. Mader. — L’Écho républicain, 31 octobre 1931 et 16 octobre 1937. — Notes de J.-P. Besse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément