GIRBAUT

Par André Balent

Agent de l’administration des Eaux et Forêts dans les Pyrénées-Orientales ; militant du Parti socialiste SFIO.

Girbaut était un agent de l’administration des Eaux et Forêts, en poste à Formiguères (Pyrénées-Orientales), un village du Capcir.

Dans cette localité, le principal animateur de la section locale de la SFIO était Sébastien Soubielle*. Ce dernier soutint, surtout à compter de 1936, le député Joseph Rous* dans le différend qui l’opposait à Jean Payra* et à d’autres dirigeants fédéraux de la SFIO. D’après le témoignage de M. Marcel Maynéris*, qui était alors secrétaire fédéral adjoint de la SFIO, Girbaut n’était pas « roussiste ». Il « tint bon » face à Sébastien Soubielle qui implanta avec succès la « dissidence » roussiste à Formiguères. Lorsque la section socialiste SFIO de Formiguères fut reconstituée à la fin de 1937 dans le cadre de la Fédération « réunifiée » issue de la fusion de l’organisation « officielle » et de l’organisation « dissidente », Girbaut fut élu à son bureau.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Girbaut fut en contact avec un des chefs départementaux de « Libération », Marcel Maynéris. En 1941, André Blumel*, délégué du Parti socialiste clandestin à Londres, fut arrêté en gare de Lisbonne, puis extradé en Espagne avant d’être refoulé en France. Il fut condamné à un mois de prison par le tribunal de Perpignan. Entre temps l’épouse d’André Blumel*, elle aussi extradée puis refoulée, avait été hébergée par Marcel Maynéris, le seul Perpignanais qu’elle connaissait du fait de ses fréquentations assidues, avant la guerre, des congrès et conseils nationaux de la SFIO. À sa sortie de prison, André Blumel* fit de même. Ils restèrent quelques jours ensemble chez M. et Mme Maynéris avant d’être mis en résidence surveillée à Formiguères.

Marcel Maynéris « recommanda » alors André Blumel* à Girbaut en qui il avait toute confiance. Girbaut hébergea chez lui André Blumel* et sa femme jusqu’en août 1942, date à laquelle fut arrêté ce dernier avant d’être interné à Vals-les-Bains. D’après Marcel Maynéris, Girbaut fut « impeccable » avec André Blumel*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article93415, notice GIRBAUT par André Balent, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Le socialiste des Pyrénées-Orientales, hebdomadaire de la Fédération socialiste SFIO des Pyrénées-Orientales, 9 décembre 1937. — Annuaire — Guide des Pyrénées-Orientales, Nîmes, Chastanier et Alméras, 1937. — Témoignage de M. Marcel Maynéris, 6 octobre 1982, 10 juillet 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément