GOASDOUÉ Joseph

Par Georges-Michel Thomas

Né le 5 mai 1887 à Lambézellec (Finistère) ; instituteur ; sous-lieutenant de réserve en 1918 ; socialiste SFIO du Finistère.

Fils de Claude Goasdoué, agriculteur, marié, père de deux enfants, J. Goasdoué fut élu conseiller municipal de Brest en mai 1925, sur la liste socialiste SFIO conduite par Léon Nardon. Le 21 octobre 1928, il fut élu au conseil d’arrondissement à Brest, au scrutin de ballottage avec 1 116 voix contre 1 050 à son concurrent. Le 21 janvier 1930, il participa au congrès fédéral qui groupa soixante délégués et il se prononça contre la participation ministérielle. Se situant à la gauche du parti socialiste, il s’était fait remarquer par ses conceptions unitaires au plan syndical. Avec Messager et Masson, il s’opposa à Goude qui soutenait l’idée que l’adhésion à la CGTU et l’appartenance au Parti socialiste étaient incompatibles. De nouveau candidat en 1934, il fut battu au second tour par un radical-socialiste bien qu’arrivé en tête au premier tour.

Après août 1935, J. Goasdoué remplaça Le Meur comme secrétaire de la section SFIO de Brest, mais les sections socialistes de la région brestoise lui préfèrent ce dernier, à une courte majorité, comme candidat aux élections législatives de 1936, pour être élu au siège de Goude. D’après Kerbaul, il joua un rôle important dans la création du Front Populaire à Brest, et, n’approuvant pas la répression anti-communiste de la fin 1939, il se retira de la politique et ne fit plus parler de lui.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article93560, notice GOASDOUÉ Joseph par Georges-Michel Thomas, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 25 octobre 2017.

Par Georges-Michel Thomas

liSOURCES : Arch. Nat. F7/13081, rapports des 11 octobre 1928 et 21 janvier 1930 ; F7/13033, rapports du 5 octobre 1934. — Arch. Mun. Brest (6 KI). — État civil de Lambézellec. — Eug. Kerbaul, Dictionnaire biographique du Finistère, op. cit.La Dépèche de Brest, le 18 avril 1925 — Le Cri du Peuple socialiste 25 avril 1925, 1er février 1930 — État civil. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément