GODIER Ferdinand

Né et mort à Bourges (Cher), 3 novembre 1897-2 décembre 1977, ajusteur au service des transports des Ponts et chaussées, célibataire, Ferdinand Godier était, en 1921, un des responsables du Parti communiste dans le département de la Meuse. Un rapport de police du 21 mai 1921 le considérait comme propagandiste très actif.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article93611, notice GODIER Ferdinand , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/113003. — État civil de Bourges, 9 février 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément