GOSSE Odette [née MARTIN]

Par Gilles Pichavant

Née en 1910 ; sténo-datylographe ; syndicaliste CGTU à Paris ; communiste

Odette GOSSE, dans l’Humanité du 29 mars 1932

Communiste, Odette Gosse était une militante de la section unitaire des employés. Le 28 avril 1930, elle fut arrêtée, préventivement au 1er mai, alors qu’elle distribuait avec Edmond Pleuchot, le journal d’entreprise Drapeau Rouge, devant l’usine de confection de chaussures Dressoir-Monteux. Au même moment Marie-Louise Treint, Henri Millet, et Léon-Roger Gourdon* étaient arrêtés de leur coté. Marie-Louise Treint et Odette Gosse, ainsi que Suzanne Girault, incarcérée pour d’autres raisons, toutes trois emprisonnées à Saint-Lazare, exigèrent en vain qu’on leur applique le régime de détenues politiques. Elles appartenaient au syndicat CGTU des employés.

Condamnés une première fois en correctionnelle, pour « propagande anarchiste » et « provocation de militaires à la désobéissance », Odette Gosse et Edmond Pleuchot furent condamnés en appel, le 17 février 1932, à 3 mois de prison et 3000 francs d’amende. Le 20 mars suivant, Odette Gosse fut arrêtée à son domicile, rue des Rigoles à Paris (20e), et emprisonnée à Fresnes, avec sa fille de 5 mois, avant d’être ramenée à la prison de Saint-Lazare le 29 mars. L’Humanité avait lancé une grande campagne pour sa libération, marquée par de nombreux articles, et, le 15 avril, par un meeting à la Bellevilloise, rue Boyer, où prirent la parole Jacques Duclos* (PCF), Michel* (Cuirs et Peaux CGTU), Bourgeons (Employés CGTU), Léonne* (Commission féminine de la 20e UR de la CGTU), et Bureau* (Secours Rouge). Odette Gosse fut libérée le 20 avril suivant.

Odette Gosse collaborait à L’Ouvrière en avril 1932.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article93779, notice GOSSE Odette [née MARTIN] par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 26 mars 2017.

Par Gilles Pichavant

Odette GOSSE, dans l’Humanité du 29 mars 1932
Dessin paru dans l’Humanité du 30 mars 1932

SOURCES : l’Humanité, notamment les numéros du 6 mai 1930, du 18 février 1932, 21 mars, 28 mars, 29 mars, et 21 avril 1932. — Le Figaro, le 29 avril 1930

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable