VIGNERON Jean, Joseph

Né en 1821 à Metz (Moselle) ; cheminot ; secrétaire du Club Républicain de La Chapelle, insurgé parisien de Juin 1848.

Né en 1821 à Metz (Moselle) d’un père charpentier qui, de 1793 où il était au 1er bataillon de la Meurthe, à 1814 où il avait été fait prisonnier à Torgau, avait fait toutes les campagnes de la République et de l’Empire et avait pris sa retraite comme sous-officier des ouvriers du génie avec la Légion d’honneur. Vigneron, le fils, enfant de troupe, servit en Afrique sous Cavaignac et quitta l’armée comme sous-officier pour entrer au chemin de fer du Nord comme employé au traitement de 1.200 f. Congédié en mai 1848 par suppression d’emploi, il devint particulièrement dangereux pour l’ordre comme secrétaire du Club Républicain de La Chapelle : lieutenant de la Ire légion de banlieue, il marcha sur Paris, le 23 juin à midi, avec le capitaine Robert et plusieurs compagnies de gardes nationaux de la Chapelle. Parvenu à la barricade du faubourg Poissonnière que construisaient des ouvriers, il essuya le feu avec sa compagnie, rentra à la Chapelle, puis gagna la barricade Cavé, faubourg Saint-Denis, en occupa une autre place Lafayette, et finalement tint le poste de la barrière Poissonnière. Les 24 et 25, il commandait en uniforme à la barricade de la Chapelle, distribuant munitions et vivres, puis, quand tout fut fini, il établit un poste rue de Constantine pour le compte de la garde nationale. C’est là qu’il fut arrêté par les gardes nationaux d’Amiens. Transporté, il rentra, en décembre 1849, gracié par Louis-Napoléon, à qui son père avait écrit : « Dans toutes les circonstances de la vie, vous pouvez disposer de nous. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9400, notice VIGNERON Jean, Joseph, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 8319.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément