GUIBANT Jean-Marie (écrit parfois GUIBAN Jean-Marie)

Né le 27 septembre 1888 à Quimper (Finistère) ; employé de commerce ; militant socialiste et un temps très court du Parti communiste dans le Finistère.

Fils d’un journalier, Jean-Marie Guibant travailla comme employé de commerce et se maria à Quimper en août 1919. Membre du Parti socialiste SFIO, il était inscrit, en 1920, sur les listes électorales de Brest. Secrétaire du comité provisoire pour la IIIe Internationale, il fut délégué au congrès de Tours en décembre 1920 et se prononça pour la motion Cachin*-Frossard*. Il participa, en février 1921, au congrès fédéral du Parti. Délégué départemental de l’ARAC, il était également secrétaire du syndicat brestois des employés de commerce. Mais, cette même année 1921, il quitta Brest pour Quimper où il devint, semble-t-il, commerçant, 22, rue Graveran. Le mariage qu’il avait contracté fut dissous le 14 mars 1923. Dès 1922, il aurait quitté le PC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article94015, notice GUIBANT Jean-Marie (écrit parfois GUIBAN Jean-Marie), version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 16 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13091. — Arch. Com. Brest (listes électorales). — État civil de Quimper. — Bulletin communiste, 4 novembre 1920 (le nom est orthographié Guibau). — Eug. Kerbaul, Dictionnaire biographique du Finistère, op. cit. — Notes de Jacques Girault et de G.-M. Thomas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément