GUILLEMIN Félix

Par Raymond Justinien, Louis Botella

Horloger ; secrétaire de l’Union locale CGT de Morteau (Doubs) ; militant communiste.

Horloger, Félix Guillemin succéda, fin 1925 ou au tout début de janvier 1926, à Jean Robbe au poste de secrétaire du syndicat unitaire [CGTU] des ouvriers horlogers de Morteau.

Il était en 1926, 1927 et au début de 1928, au moins, secrétaire de l’UL de Morteau (Doubs). En octobre 1931, il fut candidat communiste à une élection municipale complémentaire. Trois conseillers dont le maire étaient démissionnaires. Une proposition fut faite à la section socialiste pour la constitution d’un comité de front unique avec programme minimum mais aucune réponse ne fut donnée à cette proposition. Les trois candidats du Parti communiste étaient : Félix Guillemin, M. Ballanche, G. Monnier.

Il succéda, fin 1925 ou au tout début de janvier 1926, à Jean Robbe au poste de secrétaire du syndicat unitaire [CGTU] des ouvriers horlogers de Morteau ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article94212, notice GUILLEMIN Félix par Raymond Justinien, Louis Botella, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 12 janvier 2021.

Par Raymond Justinien, Louis Botella

SOURCE : Le Semeur ouvrier, 16 janvier 1926, 3 octobre 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément