HANNEBIQUE

Par Maurice Moissonnier

Maçon à Lyon (Rhône) ; syndicaliste CGT.

Maçon à Lyon (Rhône), Hannebique militait au début des années 30 au Cartel du Bâtiment lyonnais, pilier du syndicat autonome né en 1925 de la scission de la CGTU. Aux côtés de H. Chaintreuil et de R. Ducourthial, il participa à la lutte contre l’influence de G. Eysseris qui devait aboutir à l’épuration du Cartel et à l’expulsion de dirigeants compromis dans un scandale financier. Secrétaire du syndicat des maçons et aides en 1935 et 1936, il participa dans l’Effort, organe du Cartel, à la campagne d’explications lancée à ce moment-là. Il participa du 2 au 5 mars 1936 au congrès d’unification de Toulouse où il vota contre les statuts et les liaisons internationales proposés par la majorité mais pour l’incompatibilité des mandats syndicaux et politiques. Le 25 octobre 1936, au congrès de la Xe région fédérale CGT du Bâtiment, il fut élu à la commission exécutive régionale. De janvier 1937 à 1939, il occupa un siège de délégué ouvrier à l’Office municipal et départemental de placement de la main-d’œuvre. Il habitait alors à Lyon, 4 rue Étienne-Dolet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article94607, notice HANNEBIQUE par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. de l’UD-CGT du Rhône. — Arch. privées (H. Chaintreuil). — Collection de l’Effort organe de défense sociale 1935, en particulier numéro du 23 novembre 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément