VIVIER Louis [Allier]

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 10 juin 1891 à Moulins-sur-Allier (Allier), mort le 6 décembre 1973 à Moulins ; cheminot ; syndicaliste CGTU de l’Allier.

Louis Vivier en 1957
Louis Vivier en 1957

Fils de domestiques, laitier en 1911, Louis Vivier se maria avec Françoise Gelli à Moulins le 24 juillet 1923. Le couple était père de cinq enfants.
Ancien combattant, il fut prisonnier de guerre à Notre Dame de Lorette du 3 mars 1915 au 9 janvier 1919.
Cheminot domicilié à Yzeure (Allier) (Louis Vivier en 1934, rue des Garceaux), Louis Vivier fut délégué au congrès de la CGTU tenu à Bordeaux du 19 au 24 septembre 1927. Au congrès de la CGTU de Paris du 15 au 21 septembre 1929, il représenta les cheminots de Moulins, les ouvriers du bâtiment et les fendeurs de Moulins-Ygrande.
En avril 1932, il figura parmi les responsables du syndicat CGTU des cheminots de Moulins-sur-Allier.

Il fut durablement un animateur du syndicat des locataires de Moulins, jusque dans les années 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9479, notice VIVIER Louis [Allier] par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 26 octobre 2017, dernière modification le 21 novembre 2020.

Par Jean-Noël Dutheil

Louis Vivier en 1957
Louis Vivier en 1957
Cliché fourni par sa petite-fille, Marie-France Cappelli

SOURCES : Arch. Dép. Gironde, 1 M 577. — Arch. Dép. Allier, 1R860. — 5e congrès CGTU, 15-21 septembre 1929, p.505 BNF Gallica. — L’Émancipateur du rail, organe des cheminots unitaires du 3e secteur [Saint-Etienne], avril 1932 (BNF Gallica). — Notes de Louis Botella. — Notes de Marie-France Cappelli, sa petite-fille. — État Civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément