HÉNIN Albert

Par Louis Botella

Ouvrier horloger ; syndicaliste CGT du Doubs ; militant socialiste.

Lors de sa fondation le 2 avril 1907, Albert Hénin, ouvrier horloger, figura parmi les fondateurs et les premiers administrateurs de la boulangerie coopérative socialiste de Besançon.

Il fut élu ou réélu, en octobre 1909, au conseil de prud’hommes de Besançon, au titre du syndicat CGT des ouvriers horlogers ; fonction qu’il occupait toujours après sa réélection, le 1er décembre 1935, par 89 voix contre 12.

Albert Hénin figura sur la liste des candidats présentés par l’Entente socialiste du Doubs lors des élections législatives de mai 1925. Cette entente regroupait des militants du Parti socialiste SFI O et de l’USC (Union socialiste communiste). Il en fut de même en mai 1929.

Il fut candidat, au titre de la CGT, au conseil de prud’hommes de Besançon en novembre 1929. Il fut probablement élu. Il fut réélu le 1er décembre 1935, par 89 voix contre 12.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article94825, notice HÉNIN Albert par Louis Botella, version mise en ligne le 20 décembre 2017, dernière modification le 20 décembre 2017.

Par Louis Botella

SOURCES : Le Socialiste comtois, organe hebdomadaire de la Fédération socialiste du Doubs (SFIO), 5 mai, 9 juin 1907, 10 octobre 1909 (Bibliothèque municipale de Besançon) —.L’Œuvre sociale, organe d’unité syndicaliste, socialiste et coopératif, 2 et 9 mai 1925, 27 avril, 16 novembre 1929 (Bibliothèque municipale de Besançon). — La Tribune du Doubs, 30 novembre et 7 décembre 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément