HÉRARD Madeleine [née BERNARD Jeanne, Madeleine]

Par Pierre Lévêque

Née le 9 décembre 1897 à Besançon (Doubs), morte le 31 août 1978 à Dijon (Côte-d’Or) ; militante socialiste du Doubs et de la Côte-d’Or.

Fille d’un pharmacien de Besançon adjoint au maire et conseiller d’arrondissement radical-socialiste, la jeune Madeleine Bernard fit ses études au lycée de Besançon, puis dans un collège méthodiste en Angleterre. Elle séjourna aux États-Unis, fut libraire à Lonsle-Saunier (Jura) puis épousa un avocat de Besançon, Me Perrin.

Elle milita d’abord à la Ligue des droits de l’Homme, section de Besançon, notamment lors de l’affaire Sacco-Vanzetti, puis, en 1933, dans le mouvement antifasciste. Elle épousa alors Lucien Hérard et entra au Parti socialiste SFIO en même temps que lui en 1934.

Elle créa la Fédération des femmes socialistes de la Côte-d’Or, dont elle fut secrétaire. Elle fut également secrétaire de la Côte-d’Or du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes.

Très dynamique, elle dirigea l’organisation de conférences, s’occupa de l’aide aux enfants espagnols victimes de la guerre civile, organisa les cours d’éducation socialiste, publia chaque semaine dans le Socialiste côte d’orien des articles sur la politique, la doctrine socialiste qui furent réunis en brochure en 1937 sous le titre Le Socialisme expliqué, sur les questions intéressant les femmes. Elle s’occupa aussi du groupe « Rosa Luxembourg » qui organisait des distractions, des excursions à l’intention des jeunes filles.

Madeleine Hérard était membre de la tendance Gauche révolutionnaire et écrivit dans le bulletin du courant, La Gauche révolutionnaire, puis dans Les Cahiers rouges.
En 1938, elle passa au Parti socialiste ouvrier et paysan (PSOP) avec son mari. Elle écrivit dans son journal Juin 36.

Après la Seconde Guerre mondiale, Madeleine Hérard se consacra à des travaux littéraires et à l’aide à l’enfance malheureuse mais n’appartint plus à aucune organisation et n’eut plus d’activité politique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article94925, notice HÉRARD Madeleine [née BERNARD Jeanne, Madeleine] par Pierre Lévêque, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 7 décembre 2022.

Par Pierre Lévêque

ŒUVRE : La Politique sociale de l’Église, Paris, s.d. [1936]. — Le Socialisme expliqué, Dijon, 1937.

SOURCES : Le Socialiste côte d’orien, 1935-1939. — Interview de Lucien Hérard par P. Lévêque. — Les Dépêches, 6 septembre 1978. — Fichier des décès de l’Insee. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément