HEURGON Jacques

Par René Gallissot

Gendre du philosophe Paul Desjardins* qui organisait chaque année le séminaire de Pontigny (monastère) autour des écrivains de la NRF (Gide, Martin du Gard, etc.).

En 1934-1937, Jacques Heurgon était professeur de latin au lycée Bugeaud d’Alger et à la Faculté des Lettres. Il suivait le mouvement de Front populaire et soutenait notamment l’activité culturelle des étudiants socialistes et, plus encore, communistes ou sympathisants et du milieu intellectuel de gauche à Alger ; il collabora ainsi à la présentation d’une pièce La Révolte dans les Asturies (grèves d’Espagne) par la jeune troupe du théâtre du Travail qu’animait Albert Camus qui comptait parmi ses étudiants. Jacques Heurgon, qui appartint au Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, participa au lancement de la Maison de la Culture d’Alger en 1937, et de son bulletin Jeune Méditerranée. Il paraissait à l’époque très proche du Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article95073, notice HEURGON Jacques par René Gallissot, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 25 novembre 2010.

Par René Gallissot

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément