HUET Paul, Louis, Gaston

Par Jean-Jacques Doré

Né le 30 janvier 1885 à Caumont-l’Éventé (Calvados), mort le 31 décembre 1952 à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise/Yvelines) ; instituteur ; militant syndicaliste du SNI en Seine-Inférieure/Maritime, franc maçon.

Paul Huet était le fils de Jean-Louis Huet, cafetier, et de Marie, Elisa Mesny. Il devint instituteur. Il épousa le 3 novembre 1906 à Cerdon (Loiret) Fernande Thibault, née dans ce village le 27 avril 1885, institutrice au Havre ; ils avaient une fille âgée de treize ans en 1920.

Paul Huet fut nommé instituteur au Havre (Seine-inférieure) le 1er octobre 1907 puis à l’école Jean-Macé de cette ville, à compter du 1er octobre 1909.

Militant syndical très actif, il fut après la Guerre 1914-1918, l’un des principaux artisans de la transformation en 1919, de l’Amicale en section départementale du Syndicat national des Instituteurs qui s’affilia à la CGT. Il en était le trésorier, réélu à cette fonction jusqu’en 1930.

Il quitta Le Havre en 1931 et fut nommé directeur de la pédagogie de l’école de perfectionnement de l’enfance inadaptée d’Yvetot. Dans cette ville, il était adhérent de la loge maçonnique et fut signalé en août 1941.

Paul Huet épousa en secondes noces à Épône (Seine-et-Oise/Yvelines), le 22 janvier 1944, Renée, Anna, Martine Mieux.

Après la guerre, devenu directeur honoraire de l’école d’Yvetot, il fut fait chevalier de la Légion d’honneur le 14 juillet 1949. En 1951, il présidait le conseil de surveillance de SUDEL, maison d’éditions du SNI. Il était un des créateurs des Cahiers de l’enfance inadaptée, revue créée en 1950 par SUDEL, dont les premiers numéros parurent en 1949 sous forme ronéotée à l’initiative de la section de la Seine du SNI.

Lors de ses obsèques, en 1952, René Vivès, ancien directeur de SUDEL, lui rendit hommage en présence de sa veuve.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article95371, notice HUET Paul, Louis, Gaston par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 25 juillet 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat., F7/13744, rapport du commissaire spécial du Havre, 18 novembre 1920. Arch. Dép. Seine-Maritime 1 MP 587 Manifestations, 4 MP 2521 Fonctionnaires 1911-1936, état civil.— JO lois et décrets, 18 août 1941, 15 juillet 1949. — L’Ecole libératrice. — Notes d’Alain Dalançon et Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément