HUGONNET Jean-Baptiste, Lucien, Marceau

Né le 1er octobre 1885 à Mende (Lozère), mort le 11 août 1962 à Vichy (Allier) ; professeur ; militant socialiste à Thiers, conseiller municipal.

Jean-Baptiste Hugonnet, fils du directeur des Ponts-et-Chaussées de la Lozère, fit la Première Guerre mondiale ainsi que ses deux frères et, comme eux, fut fait prisonnier. Blessé, il fut rapatrié en Suisse puis décoré de la Légion d’honneur.

Professeur à l’Ééole pratique de Thiers (Puy-de-Dôme) située au collège d’Audembron, il fut nommé par la suite professeur de mathématiques à l’École nationale professionnelle de Thiers tandis que son épouse, née Marcelle, Antoinette Garmy, institutrice, exerçait au collège où elle avait la charge de la « petite classe ».

Franc-maçon, Jean-Baptiste Hugonnet, président de la section SFIO de Thiers en 1920, avait fait partie de la minorité qui, dans le département, avait décidé l’adhésion à la IIIe Internationale mais, dès 1922, il la quitta pour rejoindre la SFIO. Entré au conseil municipal de Thiers le 7 décembre 1919, il demeura membre du conseil jusqu’au 3 mai 1925.

Révoqué par le gouvernement de Vichy, Jean-Baptiste Hugonnet ne reprit ses activités professorales qu’à la Libération. Retraité, il se retira à Vichy où il mourut. Il fut enterré à Luzillat (Puy-de-Dôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article95392, notice HUGONNET Jean-Baptiste, Lucien, Marceau , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 4 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Dép. Puy-de-Dôme, M 03 818. — La Montagne, octobre 1920. — Archives de Thiers, 21 novembre 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément