HYON Georges

Né le 21 juillet 1892 à Fumay (Ardennes), mort le 21 octobre 1962, agent des PTT, syndicaliste CGT puis FO ; résistant, , membre du CAS (Comité d’action Socialiste), du mouvement Combat et du NAP-PTT ; président régional du Midi du Sport travailliste.

Georges Hyon appartint, de 1931 à 1936, au moins, à la commission exécutive de la fédération SFIO de Haute-Garonne. Élu conseiller municipal de Toulouse en mai 1929, il devint conseiller général en 1934 et adjoint au maire en 1935

Durant l’occupation allemande, Georges Hyon travaillait au Bureau central de la Poste à Toulouse : il appartenait au NA–PTT , avec Maurice Fournié*. Georges Hyon fut arrêté par la milice en avril 1944 et fait prisonnier à l’hôpital de la Grave. Il fut libéré, en même temps que 17 autres résistants, le 13 août 1944, par un groupe de résistance (Vira), armés et revêtus d’uniformes de gendarmes. Cet épisode audacieux est retracé par Michel Goubet et Paul Debauges, dans leur livre, Histoire de la Résistance [en] Haute-Garonne.

Il fut président régional du Midi du Sport travailliste le journal Le Midi Socialiste dans son numéro du jeudi 3 janvier 1935, consacra une large place aux manifestations sportives organisées, le dimanche précédent, dans le cadre du Sport Travailliste. On peut y lire : [Georges] Hyon, conseiller délégué et conseiller général y présida la distribution des prix et la remise de la Coupe de Cross du « Midi Socialiste » au vainqueur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article95494, notice HYON Georges , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 mai 2022.

SOURCES : Le Midi Socialiste, 21 avril 1933 et du 19 septembre 1929. — Archives de l’Union départementales CGT-FO de la Haute-Garonne déposée aux Archives Départementales sous la référence 175 J. — Site Internet des Archives nationales du Sport Travailliste.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément