WEYN Bernard, Henri, Simon

Par Louis Botella

Né le 3 juillet 1941 à Lille (Nord) ; facteur enregistrant puis cadre Transport Mouvement ; secrétaire du secteur de Douai (Nord) de la Fédération FO des cheminots (1966-1970) ; membre du bureau national puis secrétaire national de la Section technique nationale Transport et Commercial (1982-1996) ; membre du bureau fédéral (1983-1987) ; trésorier de l’Union régionale de Chambéry (1976-1998) ; membre de la commission de contrôle fédérale.

Fils d’un manœuvre (comptable selon l’acte de naissance), cheminot aux Houillères du bassin Nord-Pas-de-Calais et d’une mère au foyer, domiciliés à La Madeleine (Nord), Bernard Weyn fut adopté par la Nation en mai 1947.
Après l’obtention du BEPC, il poursuivit ses études jusqu’en seconde. Il entra à la SNCF le 1er octobre 1957 à Barlin (Pas-de-Calais), ayant été reçu au concours d’élève Exploitation. Sa carrière se déroula d’abord sur le réseau Nord puis sur ceux de la Méditerranée et du Sud-Est. Il partit en retraite en 1996 avec le grade de cadre Transport Mouvement.
Il adhéra à Force ouvrière en février 1964. Il exerça rapidement différentes fonctions syndicales et devint en 1966 secrétaire du secteur de Douai de sa fédération et conserva cette fonction jusqu’en juin 1970. À la suite de la suppression du triage de Douai, il obtint sa mutation le 1er juin 1970 pour la gare de Brignolles (Var). Sa demande fut rapidement prise en compte par sa hiérarchie souhaitant envoyer sous d’autres cieux un militant syndicaliste pugnace.
Il fut élu en 1982 membre du bureau national de la Section technique nationale Transport et Commercial, puis secrétaire national de cette structure, mandat qu’il conserva jusqu’à son départ à la retraite. Il fut membre du bureau fédéral de 1983 à 1987.
À son arrivée dans le département de l’Ain, Bernard Weyn fut élu en 1976 trésorier de l’Union régionale de Chambéry et trésorier du syndicat de Chambéry. Il cessa ces fonctions en 1998. Il fut également le responsable de la commission de contrôle fédérale.
Il siégea également de 1979 à 1982 à la section Encadrement du conseil de prud’hommes de Belley (Ain), puis de 1982 à 1987 à celle du conseil de prud’hommes d’Oyonnax (Ain).
Marié à Bruay-en-Artois en mars 1964 avec une travailleuse familiale, il eut deux enfants, l’un cadre dans l’industrie plastique et l’autre intermittent du spectacle.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9552, notice WEYN Bernard, Henri, Simon par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 février 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, juillet-août 1967, novembre 1969. — Compte rendu du congrès confédéral de mars 1969 de la Fédération FO des cheminots. — Notes de Noël Mazet.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément