WILLINGER Joseph

Par Michel Gorand

Mort le 15 septembre 1943 en région parisienne ; militant de la Fédération des agents de maîtrise et de cadres des chemins de fer dans le Bas-Rhin ; membre du Bureau fédéral des cheminots CFTC (1941-1943).

Président de la section locale de la Fédération des agents de maîtrise et de cadres des chemins de fer à partir de 1932, Joseph Willinger refusa, sous le Front populaire, de suivre la consigne qui conseillait d’adhérer à la CGT.

Il rallia avec Émile Laucher l’Union des cheminots indépendants d’Alsace et de Lorraine puis en 1937, l’Union des syndicats chrétiens des cheminots d’Alsace Lorraine (CFTC). Ceci entraîna le renforcement de la CFTC chez les cadres et lui permettra de devenir majoritaire en 1938 dans les services régionaux et centraux de la sous-direction de Strasbourg.

Joseph Willinger devint président du syndicat des cadres chrétiens de Strasbourg et du bureau exécutif de l’Union des cheminots CFTC de la région Alsace-Lorraine (AL, Alsace-Moselle). Il fut élu vice-président de la commission fédérale des cadres cheminots CFTC.

Il était membre du bureau fédéral à partir de décembre 1941. Évacué de Strasbourg (Bas-Rhin) en 1939, Willinger mourut le 15 septembre 1943 en région parisienne. Veuf, il avait une fille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9561, notice WILLINGER Joseph par Michel Gorand, version mise en ligne le 13 août 2014, dernière modification le 13 août 2014.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. interfédérales de la CFDT (notamment circulaire n° 18 d’octobre 1943). —Notes de Jean-Pierre Kintz.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément