WILMET Roger, Georges

Par Pierre Schill

Né le 4 janvier 1921 à Longuyon (Meurthe-et-Moselle) ; facteur aux écritures puis sous-chef de bureau ; délégué CGT au comité mixte SNCF du groupement des gares de Metz (Moselle) ; secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Metz et environs ; secrétaire général des syndicats CGT des cheminots du 7e secteur de la SNCF ; membre du secrétariat-bureau et de la commission administrative de l’Union départementale CGT de la Moselle.

Roger Wilmet est le fils d’un cheminot de la Compagnie de l’Est qui militait à la CGT et au Parti socialiste SFIO. Il manifesta avec lui lors du Front populaire. Roger Wilmet entra à la SNCF en 1941 à la gare de Conflans-en-Jarnisy (Meurthe-et-Moselle) en occupant un emploi de facteur aux écritures. Il gravit les échelons jusqu’à terminer sa carrière en 1976 au grade de sous-chef de bureau. À partir de 1948, Roger Wilmet travailla à la gare centrale de Metz.
Il entra au syndicat CGT des cheminots dès la Libération et commença à exercer des responsabilités à partir de la fin des années quarante. Il fut secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Metz et environs du début des années cinquante à son départ en retraite et à partir de mars 1962, secrétaire général des syndicats CGT de cheminots du 7e secteur. Il siégea, à partir du début des années soixante et jusqu’à sa retraite, au secrétariat-bureau ou à la commission administrative de l’UD-CGT de la Moselle.
Roger Wilmet anima toutes les grèves qui jalonnèrent sa carrière à la SNCF en étant particulièrement actif lors du mouvement du printemps 1968, qui entraîna la fermeture de la gare de Metz pendant un mois, et lors des grèves de 1971. Roger Wilmet engagea aussi les cheminots dans la lutte contre la guerre d’Algérie. Il organisa en gare de Metz un grand rassemblement en mémoire des morts du métro Charonne.
Roger Wilmet fut aussi élu délégué du personnel. Au début des années soixante-dix, il était délégué CGT au comité mixte SNCF du groupement des gares de Metz et en 1974 il était délégué CGT au comité régional d’action sociale. À sa retraite, il continua à militer au syndicat CGT des retraités.
Marié le 27 avril 1943 à Conflans-en-Jarnisy avec Anne-Marie Goubaux, il fut père de quatre enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9562, notice WILMET Roger, Georges par Pierre Schill, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 février 2012.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. Dép. Moselle, 76 J 94. — Arch. personnelles de l’intéressé et de René Cholley. — Dominique Andolfatto, La syndicalisation en France depuis 1945. Annexe : L’Union départementale CGT de la Moselle (de la Libération à nos jours), CERAT, Université Pierre-Mendès-France, Saint-Martin-d’Hères, 1996, 173 p. — Renseignements fournis par l’intéressé et par René Cholley.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément