WOLFF Michel

Par Fernand Brem

Né le 24 septembre 1899 à Saverne (Basse-Alsace, Alsace-Lorraine annexée), mort le 11 mars 1951 à Lingolsheim (Bas-Rhin) ; employé de bureau ; syndicaliste CFTC ; trésorier général de l’Union des syndicats indépendants (chrétiens à partir de 1936) de cheminots d’Alsace et de Lorraine (1921-1940, 1945-1951).

Fils d’un chef de manœuvre aux chemins de fer, Michel Wolff fit deux ans d’apprentissage comme employé de bureau chez un avocat. Il entra au chemin de fer en 1916 au service d’expédition des bagages. Quoique de confession protestante, il fut l’un des fondateurs de l’Union des cheminots indépendants (CFTC) d’Alsace et de Lorraine dont il fut le trésorier principal de 1921 à sa mort. Il siégeait à son comité central.
En 1939, son service fut évacué à Paris, puis à Carcassonne (Aude). Vers le début de 1942, il décida de retourner avec sa famille en Alsace annexée. La Reichsbahn l’affecta à la gare de triage de Lingolsheim. C’est là qu’il vit souvent passer des trains qui emmenaient des internés au camp de Schirmeck. Il s’employa, avec ses collègues, à leur passer de la nourriture, il réussit même à aider deux jeunes gens à prendre la fuite.
Au lendemain de la Libération, il reprit ses activités syndicales. Il était en 1948 employé de bureau à la sous-direction de la SNCF à Strasbourg et membre du comité directeur de l’Union des syndicats chrétiens de cheminots d’Alsace et de Lorraine. Élu le 31 octobre 1947 au conseil municipal de Lingolsheim (Bas-Rhin), il fut correspondant local des Dernières Nouvelles d’Alsace.
Marié en 1922 avec Berthe Brumm et père de six enfants, il mourut en cours de mandat, le 11 mars 1951. Un de ses fils, sous-officier parachutiste, mourut en Indochine en octobre 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9573, notice WOLFF Michel par Fernand Brem, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 25 avril 2016.

Par Fernand Brem

SOURCES : Arch. Dép. Bas-Rhin, 544 D 149. — 1919-1929. Festschrift herausgegeben vom Unabhängigen Eisenbahnerverband von Elsass und Lothringen, 36 p. — Revue des cheminots d’Alsace et de Lorraine, 1er juillet 1946, 1er avril 1951 et 1er décembre 1959. — DBMOF, tome 43, p. 387-388. — Informations de M. Jean-Jacques Specht (5 août 2002), de la mairie de Lingolsheim et de Mme Gabrielle Dott, fille de Michel Wolff (18 septembre 2002).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément