ZIERCHER Gabriel, Marius, Eucher

Par Pierre Broué

Né le 11 septembre 1894 à Mallemort (Bouches-du-Rhône), mort le 9 octobre 1975 à Briançon (Hautes-Alpes) ; cheminot ; militant communiste.

Fils d’un cultivateur, Gabriel Ziercher, mécanicien à la Société des chemins de fer de Saint-Georges-de-Commiers, à La Mure (Isère), fit partie, avec le palissonneur Gaston Battail* et le mineur Constant Tartaix*, du petit noyau de militants qui maintint la présence du Parti communiste dans la Matheysine après la défection du docteur Marius Ricard*, revenu au Parti socialiste SFIO en 1923. Aux élections législatives de 1924, son parti obtint 11 % des suffrages de La Motte-d’Aveillans. La police le considérait en 1928 comme le principal dirigeant du PC dans la zone minière. Il fut cette année-là candidat aux élections législatives dans la 3e circonscription de Grenoble, obtint 1 188 voix au premier tour sur 16 955 inscrits et 268 au second. Relativement moins en vue au cours des années trente, avec la montée d’une nouvelle génération de militants recrutés parmi les mineurs, il demeura pourtant l’un des points d’appui les plus solides de la région. Gabriel Ziercher demeurait en 1932 secrétaire de la cellule de La Motte-d’Aveillans, assisté de J. Spalch (secrétaire adjoint), de Gaston Besson* (trésorier) et de Émile Nallet* (trésorier adjoint). Selon certaines sources, la cellule aurait compté alors quatre-vingts adhérents, ce qui semble exagéré.
Après l’interdiction du Parti communiste en 1939, Gabriel Ziercher milita dans la clandestinité et fut arrêté au début de 1941 pour propagande communiste et tentative de reconstitution d’un groupement dissous. Le tribunal correctionnel de Grenoble le condamna le 29 juillet 1941 à quatre ans de prison et 300 F d’amende. Cette peine fut aggravée en appel par la section spéciale du tribunal militaire de Lyon qui le condamna, le 30 octobre 1941, à cinq ans de prison, qui lui valurent ultérieurement la déportation.
Gabriel Ziercher était le père de Paul Ziercher, qui fut maire communiste de Notre-Dame-de-Vaux (Isère) en 1947, et appartint pendant quelque temps au comité fédéral, à partir de 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9605, notice ZIERCHER Gabriel, Marius, Eucher par Pierre Broué, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 23 février 2012.

Par Pierre Broué

SOURCES : Arch. Nat. F7/13130. — Arch. Dép. Isère, 8 M 46, 77 M 2. — Le Petit Dauphinois, 30 juillet et 31 octobre 1941.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément