ABADA Roger

Par Claude Pennetier

Né le 22 décembre 1920 à Nice (Alpes-Maritimes), mort le 4 septembre 1987 ; ouvrier électricien ; militant communiste des Alpes-Maritimes. ; déporté.

Fils de Thérèse Heitzler, couturière (1901-1973) et d’Adrien Abada (né en 1893 à Nice) employé d’administration à Berlin puis en Afrique, mais son registre matricule militaire donne la mention "ecclésiastique", sans doute "pasteur" lorsqu’il était en Hollande. Fut-il ensuite aumônier aux armées en Afrique ? Ils s’étaient mariés à Nice en 1920.
La famille vécut en Afrique jusqu’aux dix ans de Roger. Les parents divorcèrent et Roger vécut avec la mère à Moulin (Allier) en 1935 et à partir de 1939 avec son beau-père qui semble avoir eu de l’influence sur ses idées.
Électricien domicilié à Moulins (Allier), Roger Abada adhéra au Jeunesses communistes en avril 1936 et au Parti communiste en juin 1936 et fut un responsable des Jeunesses communistes. Il militait aussi à l’Union des jeunesses agricole (UJAF). Il semble revenu un temps à Nice, ou du moins à Vence après du pédagogue Célestin Freinet. Il écrivit dans le journal Le Cri des travailleurs et fut délégué de ce département au congrès de jeunesses communistes en juillet 1937.

Avec des réfugiés républicains espagnols, il diffusa des tracts et fit des sabotages puis vécu à Moulins (Allier),avant son arrestation le 4 juillet 1941 avec son demi-frère René Heitzler. Il fut transféré au camp de Royallieu le 23 juillet 1941 et déporté le 6 juillet 1942 à Auschwitz, matricule 45157. Roger Abada était le correspondant français auprès de Hermann Langben, responsable de la Résistance internationale. Il connut les camps de Norhausen et Dora.

En 1952, Roger Abada était secrétaire de la fédération communiste des Alpes-Maritimes. Il n’apparaissait plus en 1953.

Est-ce Roger Abada, militant communiste de la fin des années 1930 qui avait un dossier biographique au Komintern ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9617, notice ABADA Roger par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 21 mai 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — RGASPI, Moscou, 495 270 2327. — Claudine Cardon, Triangles rouges à Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 », éditions Autrement, Paris 2005.
http://politique-auschwitz.blogspot.com/2007/10/abada-roger.html
http://dev.memoirevive.org/spip.php?article1049

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément