ADAM Lucien

Par Nathalie Viet-Depaule

Né le 12 octobre 1911 à Maubeuge (Nord), mort en déportation en 1945 à Oranienburg (Allemagne) ; métallurgiste ; militant syndicaliste ; militant communiste ; résistant.

Lucien Adam, ouvrier serrurier aux Ateliers et Chantiers du Trait (Seine-Inférieure), était délégué du personnel en 1937. Il était arrivé au Trait depuis deux ans. Militant du Parti communiste, le 1er mars 1937 il fit paraitre un journal communiste intitulé le Réveil du Trait. Un rapport de police le signale comme un communiste réputé "dangereux", tout en signalant qu’ "à part son attitude politique, sa conduite est assez bonne, il est sobre et honnête". En 1939, mais sans doute déjà auparavant il était membre du bureau syndical. Mécanicien dans l’aviation, il fut affecté au transport aérien en 1939-1940.

Responsable de la CGT clandestine pour la Seine-Inférieure, Lucien Adam fut arrêté le 22 novembre 1940 au cours d’une distribution de tracts et interné à Rouen. Condamné le 15 février 1942 à deux ans de prison, transféré à Clairvaux puis à Compiègne, il fut déporté le 6 janvier 1943 à Oranienburg. En avril 1945, le camp ayant été évacué devant l’avancée des troupes russes, Lucien Adam, tuberculeux, ne fut pas capable de suivre le cortège et fut vraisemblablement abattu.

Au matin du 3 mai 1945, sur la route de la mort, à la sortie du Bois de Below, il fut pris en charge par une ambulance de la Croix Rouge qui l’aurait conduit à l’hôpital de campagne soviétique, à Grabbow. Il y est vraisemblablement décédé puis enterré dans une fosse commune au cimetière du village. Le numéro matricule de Lucien Adam était 59085.

Il s’était marié le 30 avril 1938, Le Trait, avec Geneviève Salaün.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article9677, notice ADAM Lucien par Nathalie Viet-Depaule, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 28 avril 2021.

Par Nathalie Viet-Depaule

SOURCES : Secrétariat d’État des Anciens combattants et victimes de guerre. — Archives départementales de Seine-Maritime, cote 1M309 — Notes de Andrée Gourzol et de Gilles Pichavant.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément